Bimstr

Ce que j’ai retenu du lancement de Bimstr

Le 16 Août dernier, l’équipe Bimstr nous invitait à découvrir les dessous de sa plateforme mobile.

Faire le bien c’est bien car c’est un article innocemment publié ici qui m’a valu cet honneur. Après avoir assisté à la conférence de presse, j’ai pris le temps de découvrir moi-même la plateforme et me voici de retour pour un retour d’expérience complet

Je vous parlerai donc, de la conférence mais aussi et surtout de la plateforme désormais lancée depuis quelques mois.  Continue reading “Ce que j’ai retenu du lancement de Bimstr”

237 raisons de découvrir Bimstr

Bimstr, prononcé “Bimsteur” (comme ils l’expliquent eux-mêmes sur leur site), c’est mon coup de coeur de la semaine. 

En somme, c’est une initiative comme je les aime, qui a commencé tout petit, sans bruit, et est en train de devenir une référence. Allons-y. Continue reading “237 raisons de découvrir Bimstr”

La musique urbaine, une maladie qui empire

Ok, Lundi, je consacrais un article dans cet espace à une possible évolution négative de la musique urbaine Camerounaise. Ce billet avait été inspiré par un certain artiste (je ne cite même plus son nom, il y a quoi?) qui loin d’être représentatif à mon sens de l’espace urbain, y prenait au minimum un certain espace depuis quelques mois.

Suite à la publication de ce billet, j’ai été intégrée à plusieurs conversations, notamment ce matin, avec Will Fonkam du Petit Ecolier et Atome C, critique musical ici. Toutefois, je reste insatisfaite et à la limite, déçue de certains des avis qui fleurissent sur le mal de ce que je n’ai plus peur d’appeler une certaine médiocrité musicale. Continue reading “La musique urbaine, une maladie qui empire”

musique-urbaine

La musique urbaine, cette grande malade

Il y a quelques jours, plus précisément Samedi soir, je suis tombée sur mon fil Twitter sur des mentions de Maahlox Le Vibeur. Les différents Tweets évoquaient son dernier vidéogramme “Tu Montes, Tu Descends”.  Etant habituée aux frasques de Maahlox (auteur du désormais célèbre “Ca sort comme ça sort”, mais aussi des moins célèbres “Arrêtez Brenda” ou encore “La Bière C’est Combien ici”), je n’ai pas particulièrement prêtée attention à ces tweets ni au lien vers la vidéo.

Puis, au hasard de l’inbox Facebook de la page “La Case d’Anna” (ne vous impatientez pas, j’y arrive), je reçois un message d’un autre artiste, désireux de me voir assurer dans ces colonnes la promo de sa nouvelle chanson “Chien Méchant”. A la lecture de son communiqué de presse, ou plutôt en visitant son profil, je clique sur un lien d’une revue plutôt élogieuse de ce titre mais aussi et surtout d’une critique assassine et violente du single de Maahlox sus-cité.

Ma curiosité ainsi piquée, je n’hésite pas à cliquer sur le lien YouTube de cette vidéo. Une piscine, beaucoup de filles en forme, du twerk et un texte assez cru pour qui comprend l’argot camerounais. L’artiste parle en mots faciles, de sexe, d’argent et de facilité pour ne dire que cela. Donc, pour revenir à la critique assasine et violente qui a attiré mon attention… Continue reading “La musique urbaine, cette grande malade”