instinct-maternel

Vous avez dit instinct maternel?


Etre une femme et avoir l’instinct maternel, ça serait vieux comme le monde, a priori inné. L’art d’être mère se retransmettrait en effet, de mère en fille.

Toute mon enfance et une grande partie de ma vie d’adulte, j’ai entendu ce schéma. C’est un schéma qui semblait n’avoir aucun besoin de démonstration tant il était admis comme vrai.

En plus de vivre selon cette acception, on m’a fait croire que je faisais l’exception. ” Tu ne penses qu’à toi” ou “tu n’es pas affectueuse”. Une fois, le couperet a été tranché “tu n’as pas l’instinct maternel”. Ces phrases n’étaient pas une constante. Cependant, leur apparition même rare, a suffi pour ouvrir en son temps une blessure.

En grandissant, en me forgeant moi-même à la vie, à mon identité de femme, j’ai développé MA vision des choses.

1. Etre mère, ce n’est pas un don

Je connais au-moins ce deux jeunes femmes qui ne veulent pas être mamans. Elles sont jeunes et changeront d’avis me dira t-on. Elles changeront peut-être d’avis, mais pour le moment, elles n’en veulent pas. En filigrane, une affirmation “Je ne suis pas un utérus. Je ne suis pas une mère porteuse”.  Quelques soient les raisons qui les ont menées vers ces choix, moi j’entends “l’instinct maternel n’est finalement pas si instinctif que ça” (j’assume, rires!). 

J’entends et depuis mon propre accouchement, je le proclame en effet. Moi, je voulais être maman. J’avais intégré cela dans tous mes projets de vie, au moins-ce depuis l’âge de sept ans. Cependant, comme je l’ai mentionné en introduction, j’étais parfois seule à voir cette envie. Donc, malgré mon envie, mon besoin d’être mère, on m’avait jugé incapable de l’être.

En d’autres termes, on m’avait renié cet instinct maternel. On avait voulu me faire croire qu’il n’était pas présent chez moi. Or, s’il n’est pas présent chez toutes, ce n’est donc plus un instinct. Au contraire, c’est un don, une aptitude à développer et chérir.

2. Être maman ça s’apprend.

On ne naît pas maman. J’insiste encore dessus. L’instinct maternel, je n’y crois en vérité pas. Pour vous dire, j’ai lu. J’ai posé des questions autour de moi, à d’autres mères, à ma mère. Ca a commencé à venir. Puis, j’ai fait des choix différents d’éducation, déjà dans le ventre. Et là, j’ai encore senti l’apprentissage.

Puis elle est née ma petite princesse. Et j’ai encore eu le sentiment de ne pas être prête. J’avais l’impression que rien de ce que j’avais lu ou entendu n’expliquait. Rien n’expliquait, ne décrivait parfaitement l’expérience de l’accouchement. Dans mon conte de fée, je vous avais expliqué comment j’avais vécu cette expérience unique.

Rien, je dis bien RIEN ne nous prépare à la déferlante d’amour, et à la responsabilité absolue. Aimer comme une mère, apprendre à aimer comme une mère, c’est tout simplement différent. Devenir maman, je l’ai ressenti comme de muer, vers une nouvelle peau. Pour moi, être maman, au jour le jour c’est 300% d’apprentissage, de relation qui se construit et 2% voire 0% d’inné.

3. Tout simplement parce qu’être maman c’est un choix!

Les organismes d’aide à l’enfance du monde entier vous le diront. Le monde est largement doté en “bonnes” et “mauvaises” mères. Je reformulerai, en disant que le monde est rempli de mamans “prêtes” et de mamans ” qui subissent”.

Chez les mamans “prêtes” ce que je reconnais, ce n’est pas l’instinct mais plutôt le choix. En tant que femme, lorsque tu fais le choix conscient d’être maman, tu te transformes. Ainsi, en ce qui me concerne, dès la grossesse, ma petite princesse avait déjà pris sa place. J’avais envie d’être maman et j’étais heureuse de l’être. Alors, je ne pouvais que lui promettre de donner le meilleur de moi-même. Et lorsque je le lui ai promis, j’avais une seule chose à faire: tenir ma promesse. C’est mon combat quotidien.

Par conséquent, je ne veux pas songer  à ces jeunes filles violées qui se retrouvent mamans. De même, je ne veux pas avoir l’esprit, les mariages forcés et leurs conséquences. Tout cela, parce qu’on résumerait la femme à cet “instinct” maternel qui n’en est vraiment pas un.

Il est réellement temps que dans notre société, la femme reprenne sa vraie place. Reprendre sa place, suppose qu’un espace de décision lui soit accordé. En somme, il y a bien quelque chose de maternel. Cet esprit dévoué au bien-être de ma fille, on pourrait lui donner le nom d’instinct. Cependant, ce ne serait pas lui faire justice. J’aime plutôt le mot “conscience” maternelle. Oui, je suis devenue maman, et je suis devenue consciente.

Chaque fois qu’on met l’autre dans une case qui n’existe que dans nos têtes, c’est le début de la fin. Tellement de traditions éduquent les femmes dans un canevas, du fait de ses rôles primitifs qu’on lui donnerait. Celui de mère, lui est certainement rattaché, mais il est tout sauf automatique.

En conclusion, instinct maternel, je le réfute bien évidemment. Je n’ai pas d’instinct, j’ai une conscience maternelle, une attitude volontaire. Et vous qu’en pensez-vous? L’instinct maternel ça vous parle? Vous adhérez à cette théorie? Retrouvons-nous ici, sur Facebook ou sur Twitter pour en parler.

Et pour ceux qui aiment le joli pagne sur ma photo de une, retrouvez de plus belles créations inspirées de ce beau tissu dans ce bel espace virtuel.

Love, Anna♥

PS: 5 jours (moins 2 pour 7 jours, une semaine, trooooop bien) que j’ai repris le clavier. Plus que 360 autres jours à tenir.
Advertisements

5 thoughts on “Vous avez dit instinct maternel?

  1. Bonne lecture. Pour ma part, l’instinct maternel (et paternel aussi ☺) existe bel et bien (bien que n’étant pas inné) ET si on la considère tout simplement et sans ambiguité comme étant : le trop plein d’amour qui pousse à toujours contribuer au bien de son enfant, le sentiment de devoir de protection infini, le fait de penser et vouloir le mieux pour lui/elle, d’y prevoir les dangers potentiels ou pas à venir (basé sur ces experiences à soi et son vécu), d’anticiper sur les faits et espérer le mieux avec conviction (et parfois meme exagération ☺) , d’aimer sans barieres, d’accompagner sans limite le fruit de son amour continu, … (😊)… pour moi s’exprime ainsi au meme titre que l’instinct de survi face au danger, l’instinct maternelle pour son enfant.

    #unefaçonpourmoid’encouragerton initiative365jours (😎☺).

    Liked by 1 person

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s