Bienvenue dans la République du passe-droit


Il m’aura fallu du temps comme dirait quelqu’un pour reconnaître avec tristesse que je vis dans un pays qui semble avoir normalisé l’écart.

Il m’aura fallu du temps pour l’admettre car je crois véritablement au changement envers et contre tout, et il passe difficilement par la plainte (de mon humble avis).

Cependant, de temps à autre, il faut peut-être remettre en question quelques principes qui ne nous favorisent pas et c’est ce que je vais faire ce matin parlant du passe-droit.

Dans mon cher Cameroun, en effet, on a souvent cru que seule l’administration publique et ses fonctionnaires était noyée sous la corruption. De ma petite expérience de vie, j’ai fini par admettre que ce n’est qu’une chimère. J’aurais même envie de dire que la corruption dans le public n’égale en aucune mesure, les errements rencontrés dans le privé.

Il devient très souvent admis que dans le monde des affaires, il faut avoir des connections pour réussir. Le principe de la connexion en lui-même ne me pose pas de problème car il est basé en principe sur l’autre principe clef de la confiance. Le point serait en effet de dire que plus ton travail est reconnu, plus par ricochet tu as des connexions et plus tu as de portes qui s’ouvrent.

Seulement, dans notre cher et beau pays, loin de récompenser de manière systématique les bons travailleurs, le principe de la connexion, permet en priorité aux uns et aux autres de s’enrichir outre mesure. Ainsi, l’attribution d’un marché doit se faire en bonne intelligence et pour le bien de la confrérie de personnes qui se connaissent et s’apprécient. C’est bien ce que je définis comme “le règne du passe-droit”.

Comment cela se vit-il de façon pratique ? Lorsqu’un tel ou un tel obtient un poste de responsabilité dans une structure où il peut avoir des ouvertures, il tisse sa toile petit à petit. La toile peut être une toile de fournisseurs. Il s’agira de recommander quatre nouveaux fournisseurs avec lesquels dans tous les cas, on a des accointances. La toile peut aussi être une toile d’employés. Je démontre l’incompétence relative des uns et des autres, je les pousse vers la démission ou le licenciement et je m’assure que des personnes que je veux voir recrutées, déposent leurs CVs.

Ce sont des pratiques honteuses mais ce sont des pratiques banales. D’une banalité qui fait peur et qui remet en question de nombreux acquis. On a la sensation que la destruction est irréversible et que les mentalités différentes seront absolument anéanties.

Bon, j’exagère peut-être mais cela me rappelle une discussion hier avec une amie chère.  Dans ma république, on a souvent la sensation que faire bien, est un luxe dont on ne peut se prévaloir que lorsqu’on est à l’abri du besoin. Ainsi, pour la plupart de nos concitoyens, être dans le raccourci semble être la seule option.

J’ai souvent été chantre de la capacité de chaque individu à transformer par ses actes personnels. Cependant, cette réflexion trouve ici sa limite. Pour obtenir une transformation et un culte de l’effort vs. celui du passe-droit, il va bien falloir que l’on reçoive le bon exemple. Il va devenir essentiel que nos dirigeants se remettent en question.

Est-ce réellement possible? Je me pose très souvent la question. Au-delà de cela, je fais ce que je peux. Cet article en fait partie. Il ne s’agit pas forcément de dénoncer ou d’épingler. Je nous invite simplement à regarder en nous-mêmes. Quel pays voulons-nous transmettre à nos enfants? Sera t-il possible d’y arriver si on ne fait pas les choses bien? J’en doute. En attendant, nous avons encore le choix. Car oui, nous avons TOUJOURS le choix. 

Ce Cameroun est le nôtre et nous pourrons encore créer l’avenir que nous lui souhaitons. Qu’en pensez-vous? République du Passe-droit? Comment y remédier? C’était mon interrogation du jour et vos retours seraient un plaisir

Love, Anna ♥

Advertisements

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s