Papa est parti, comme il l’a voulu


A chaque fois que je porte des douleurs et je me décide à écrire ici, je relis un de mes plus récents articles.

Ce matin, je n’ai pas échappé à la règle. Déterminée à vous parler de mes peines, je suis donc tombée sur cet article intitulé : “Au jeu de la vie, il n’y a que des gagnants”.

A le relire, je me suis donc résolue à vous parler non de la douleur de la perte de mon papa chéri (objet initial de ce texte) mais du bonheur de l’avoir connu. En effet, “Papa est parti comme il l’a voulu”.

Le Lundi 28 Janvier 2019, Papa est parti. J’avais décidé d’aller lui dire au revoir. J’avais fait mon sac avec mes plus belles tenues mais il a décidé simplement que j’étais déjà en retard.

A mon réveil ce matin-là, mon téléphone était tombé violemment et mon corps pesait. Pour tout vous dire, j’ai senti que Papa s’en allait. J’avais juste le fol espoir que je le verrais quand même. A 14h, le couperet a sonné. Papa était parti. Plus la peine de prendre l’avion, plus la peine de porter mes robes. La messe était dite.

Un mois plus tard, le Jeudi 28 Février, je l’ai revu. Il était si beau et bien conservé, on aurait dit qu’il dormait. On aurait dit un prince, que dis-je un roi, le roi que pour moi, il a toujours été. Samedi 02 Mars, le temps de l’ultime adieu est arrivé. J’ai essayé jusqu’au dernier moment d’être forte, digne, d’être une reine, sa reine pour lui, pour moi, pour mes frères et sœurs. J’ai cependant fini par céder. Devant la tombe close, son corps en terre, un cri de douleur est monté du plus profond de mon être et j’ai réalisé, accepté à cet instant, que je vivrais éternellement avec cette sensation.

Papa est donc parti. Il est parti très vite au vu de son état, mais j’ai la certitude qu’il a décidé qu’il n’en serait pas autrement. Papa a vécu sa vie avec passion. Il a fait tout ce qu’il avait à faire, dit tout ce qu’il pensait. Comme tout être humain, il avait des regrets, un peu plus que certains d’ailleurs mais il faisait de son mieux. Il faisait de son mieux pour garder son sourire, pour garder intact son bon cœur, pour aider, pour partager même si au fond de lui-même, il traînait de la peine.

Papa c’était un être humain d’une intelligence rare et un fin juge de l’espèce humaine. On l’a souvent traité de naïf. J’ai fini par comprendre que les choses n’avaient simplement pas pour lui, la même valeur. Il ne faisait la course avec personne d’autre que lui-même. Il n’attendait rien de personne, même pas l’honnêteté. De fait, ceux qui pensaient l’avoir truandé, ne faisaient du mal qu’à eux-mêmes.

Il est parti comme il a voulu, entouré de ses frères et sœurs, sa famille, son épicentre. Papa a été enterré comme il l’aurait voulu, avec tous les honneurs dû à son rang, à l’impact qu’il a eu sur les uns et les autres, comme le roi qu’il était.

Je passerai encore des années à le pleurer c’est certain, mais je passerai encore plus de temps à l’aimer, à le célébrer. De lui, j’ai appris beaucoup, et surtout beaucoup plus que ce dont j’avais conscience de son vivant. Il m’a en tant qu’ainée, préparée à gérer son départ. Il a imprimé le chemin à suivre, les valeurs à perpétuer. Il m’a montrée les personnes à suivre, la méfiance à avoir là où il fallait et la générosité chevillée au corps pour les moments nécessaires.

J’ai tellement appris que je ne peux que lui dire MERCI mille fois. Papa est parti mais son amour vit en moi. Papa est parti, ça fait très mal, je pleure encore mais mes larmes ne sont pas le meilleur des hommages à la beauté de la vie de cet homme.

En écrivant ces quelques mots, je prie et je supplie le Seigneur, mais aussi mon papa de me donner la force. Il mérite que je sois forte.

Je suis d’ores et déjà heureuse d’avoir terminé cet article sans une larme 😉 et vous, faites de même.

Dites-moi ce que vous aurez pensé, dites-moi ce que vous aurez ressenti, partageons. Ce sera un plaisir de vous lire.

Love, Anna ❤️

Advertisements

7 thoughts on “Papa est parti, comme il l’a voulu

  1. Je n‘arrive même pas à imaginer la perte de mon papa. Parfois je crois qu‘il est immortel… ton message de la fin était trop tard, la larme avait déjà coulé.
    Quelle force de caractère tu as. Que Dieu multiplie cette force.

    Like

    1. Jai lu , relu et cest comme ci je les avais ecrites certaines de tes paroles…perdre un parent est une grande epreuve dans la vie…ayant vécu la même chose il ya 17ans aujourdhui je te dirai tu as eu beaucoup de chance de l’avoir eu aussi longtemps remercie le tres haut. Jusqu’à ce jour il marrive encore de verser des larmes en pensant au mien mais après je me ressaisi et je dis Merci à DIEU parce que d autres n’ont pas eu cette chance…chance d avoir connu.leur père…moi si..cette douleur que tu.portes en.toi te forgeras…tu.ne.seras pas.parfaite mais tu seras toi…considere que tu as un.ange de plus qui.veille sur toi…

      Like

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s