Changement

Comment changer pour devenir soi-même?


Qui sommes-nous vraiment? Comment se définir? Qui suis-je? Qui es-tu? Autant de questions existentielles en apparence banale ou aux réponses a priori évidentes.

Pourtant, je ne suis pas certaine que nous sachions tous y répondre. Pendant longtemps, chez moi la réponse variait en fonction des personnes en face de moi. Etrange, me direz-vous? Peut-être pas tant que ça. Alors, et si on devait au final changer pour réellement se retrouver? Qu’en dites-vous?

J’en parlais hier comme l’une de mes leçons de 2017. Contrairement à la pensée populaire, je crois véritablement que nous pouvons changer.

Chacun de nous naît avec un potentiel immense. Regardons-un peu le fil de nos vies et les choses qui sont susceptibles de mouler notre personnalité.

1.  Nos relations avec nos parents

Tout enfant a besoin d’un capital affectif et émotionnel qui se construit selon les spécialistes entre 0 et 5 ans. C’est à cet âge que la personnalité s’affirme et il est souvent démontré que les ratés de cette période, affectent pour la vie.

De ce fait, le rejet ou l’attention de nos parents sont des éléments susceptibles de mouler nos caractères. C’est ainsi qu’on retrouvent des malades mentaux ou des tueurs en série chez des personnes ayant subi de grands traumatismes enfants.

De façon large, on doit aussi pouvoir intégrer ici aussi, les relations avec les frères et soeurs. Considérant cependant que les parents en sont les garants, mon premier focus reste ceux-ci.

2. Les interactions scolaires (primaire, lycée, collège, université)

De ces enfants qui ont été mis à l’écart, maltraité par leurs petits camarades, beaucoup de choses sont à dire. De même, de ceux là qui étaient les stars du lycée, révérés par tous, il y a eu de l’impact positif ou négatif sur leur personnalité.

Le milieu scolaire est généralement pour un enfant qui se développe, le premier lieu d’interaction sociale. De ces interactions, il développe une image de lui, une personnalité (leader, suiveur, atypique) qui peut parfois rester très longtemps. Il peut aussi développer des manques qu’il recherchera toute une vie.

3. Le milieu professionnel

Rentrer dans la vie active (et je l’ai vécu) peut-être une vraie gifle pour votre personnalité. Entre incompréhension ou au contraire, encouragements, certains s’éteignent ou se révèlent à la vie lorsqu’ils commencent à travailler. De même dans cette carrière professionnelle, il y a plusieurs niveaux de développement personne. Par exemple, devenir manager pour la première fois. Avec une équipe à diriger, on se découvre d’autres capacités (ou pas si elles sont innées).

Dans tous les cas, les interactions professionnelles, les coachings, etc… sont véritablement susceptibles de nous changer/ nous définir.

4. Le vécu amoureux

Un mauvais mariage peut vous détruire une vie. Avant même le mariage, une déception amoureuse laisse parfois des traces indélébiles qui sapent notre confiance en nous. Le vécu amoureux est véritablement capable de saper ou booster notre estime de nous.

Dans le monde de l’instantanéité, on s’en rend moins compte. On a toujours l’impression que tout passe, très vite et que rien ne peut nous atteindre.


 

Or, je vous parlais au départ de changement. Oui, les quatre points ci-dessous peuvent avoir à un moment de votre vie, eu un effet sur vous. Ils peuvent avoir agi de façon négative et avoir cassé le potentiel réel que vous aviez à votre naissance (comme chacun d’entre nous). Vous avez donc grandi, vécu avec des travers qui vous entravent lorsque vous regardez le futur que vous voulez pour vous-mêmes.

Le focus sur la personnalité que nous observons de plus en plus nous donne les mauvais signaux. Que ce soit les tests de personnalité à l’embauche ou les tests gratuits en ligne, on nous donne l’impression d’une personnalité figée. Sincèrement, et en toute honnêteté, je n’y crois plus.

Notre vraie personnalité est le potentiel que nous avions à la naissance. Le bébé que nous étions est la personne que nous pouvions être. De même, cette affirmation aussi est potentiellement discutable car les enfants subissent très tôt leur environnement. Mais, globalement, on se comprend. Je crois donc que nous pouvons changer, pour devenir la personne que nous devons être pour atteindre nos rêves en se donnant quelques moyens.

1 Identifier notre vision

Savoir réellement où l’on veut aller et ce que ça nous demande de devenir est essentiel. En effet, on ne change pas pour changer. On évolue pour atteindre un objectif donné. De ce fait, la première chose est d’identifier précisément cet objectif. Benjamin P. Hardy le suggère, et je vous en ai déjà parlé ici, imaginez-vous à 80 ans. Quel souvenir voudriez-vous qu’on garde de vous?

2. Identifier les écarts

Alors, entre la personne qu’on voudrait être à 80 ans et la personne que nous sommes aujourd’hui, il y a forcément des écarts, dans la personnalité notamment. Vous réveillez-vous tous les jours à 10h parce que vous êtes à votre compte? Etes-vous de ceux qui passez toutes vos journées au bureau, et trouvez vos enfants endormis tous les soirs?

Qu’est-ce qui a réellement de la valeur pour vous et comment vous comportez-vous par rapport à cela? Quelle est la dernière fois que vous avez mis de côté cette formation essentielle? Comment envisagez-vous de devenir un expert dans votre domaine? Que disent vos collaborateurs du leader que vous proclamez être?

Identifiez les écarts c’est donc reconnaître simplement là où vous faites bien ou mal. Ce bien et ce mal restent dans le cadre de vos objectifs, et ne doivent pas être comparés à la norme.

3 Passer à l’action

Ahannnn. Sans doute, voici le plus difficile et c’est ici que beaucoup d’entre nous s’arrêtent. N’avez-vous jamais dit un jour, “je devrais m’énerver moins souvent” ou encore “je commence le sport demain”. La personnalité est une somme d’habitudes. Changer la personne qu’on est, signifie changer nos habitudes. Oui, les commérages sont une habitude pas votre personnalité. Ou encore, la proscratination est une mauvaise habitude, pas un caractère.

Si nous acceptons que les attitudes qui nous éloignent de nos objectifs, sont uniquement des habitudes, nous gagnons. Une habitude ça se construit, mais surtout ça s’abandonne. Certes, les mauvaises habitudes sont réputées avoir la peau dure. Cela n’y change rien. Depuis quand avoir la peau dure est devenu permanent?

Faites un pas l’un après l’autre. En ce qui me concerne, j’ai commencé en 2017 et je continue. J’ai identifié point par point ces choses qui me dérangaient. J’ai évalué leur potentiel de nuisance, et j’ai décidé qu’elles ne pouvaient plus définir ma personnalité. C’est très dur, je flanche parfois mais toujours je me relève. Ma plus belle victoire dans le process: me regarder dans une glace et voir tout ce que je veux voir.

Ainsi, on change véritablement pour devenir soi-même. Ecolière, je me rappelle de la personne que j’étais. Cette personne avait le potentiel d’être la personne que je travaille à devenir. De ce fait, je n’ai aucun doute que je peux encore changer. Ce qui demeure important c’est que tout ce que je développe servent mes intérêts futurs. Sur le chemin, je n’ai pas peur de changer encore. Devenir la meilleure version de soi, c’est tout le challenge.

Qu’en pensez-vous? Etes-vous ainsi convaincu qu’il est possible de changer à tout moment? Oui? Non? Quelle est cette moue que je vois se dessiner sur votre visage? Parlons-en ici, sur Facebook ou Twitter. Surtout, partagez avec d’autres si vous avez aimé.

Love, Anna♥

PS; Daily Challenge, Jour 9 déjà. Petit à petit, l’oiseau fait son nid.

Advertisements

2 thoughts on “Comment changer pour devenir soi-même?

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s