convivialité

Pourquoi une journée rien que pour elle?


Le Dimanche c’est sa journée à elle. Elle c’est ma Lil Princess, ma fille. Le Dimanche est une journée qui lui est complètement dédiée.

Pourquoi une journée rien que pour elle? Comment est-elle organisée? Quels bénéfices pour notre relation mère-fille? C’est l’occasion aujourd’hui au terme d’une de ces journées spéciales, de revenir sur le point.

A sa naissance, avoir des journées spéciales, était un petit luxe. En effet, jeune maman un peu couvée par sa mère, je n’avais pas le loisir de tout faire moi-même. Jusqu’à ses trois mois par exemple, je n’étais pas “habilitée” à lui donner son bain. Cela pourrait paraître étrange à beaucoup. Cependant, dans la plupart des cultures africaines et notamment lorsque l’enfant naît chez la grand-mère, il y a une notion de passage de témoin et de repos.D’une part,  la jeune maman doit pendant les premières semaines se reposer de l’aventure qu’a été l’accouchement. D’autre part, on peut parfois estimer qu’elle ne saura pas tout bien faire dès le départ.

J’ai accepté (pas forcément avec toute la gratitude nécessaire et en permanence à l’époque) cet état de fait. De même, les dimanches, parce que la petite était trop dépendante de moi, je ne pouvais pas rester seule avec elle lorsque tout le monde allait à l’église. En effet, si je prenais ma douche et qu’elle pleurait? Si je descendais prendre mon petit-déjeuner et qu’elle se réveillait? Si quelqu’un cognait à la porte, comment la laisser seule dans son berceau?

Les premiers dimanches aussi étaient généralement l’occasion de voir-bébé. Les gens n’avaient que le week-end pour se libérer et venir honorer Lil Princess.

Avec l’âge, vient la maturité

Au fur à mesure de son épopée de vie cependant, les Dimanche sont devenus NOS moments. Et ceci en deux temps:

  • 1er temps: j’ai pu rester seule avec elle parce qu’elle gagnait en mobilité. Nous nous baladions dans la maison en silence, à se raconter des histoires que nous seules comprenions. Une fois, la famille rentrée de l’église et le repas passé, nous étions de nouveau dans notre petite bulle d’amour.
  • 2ème temps: j’ai retrouvé le chemin de l’église avec elle. Elle n’arrive pas à rester calme tout le culte (chose normale pour son âge). Nous marchons dans la cour, visitons l’ensemble de l’église au gré de ses découvertes. Une fois rentrées à la maison, le repas en famille, puis nos moments de jeux, de sieste, de balades, de repas, de jeux encore et de coucher.

Dimanche c’est un jour qui lui est complètement dédié. Je ne fais rien d’autre que m’occuper d’elle ou de notre environnement.

Qu’est-ce que ça nous apporte?

De plus en plus, mes semaines sont chargées. Certains matins, je pars lorsqu’elle dort encore et certains soirs, je rentre alors qu’elle est déjà endormie. J’essaie de limiter les occurrences des retours tardifs. Cependant, tout ne dépend pas toujours de moi. De même certains Samedi (comme hier), je peux rattraper sur des rendez-vous, des courses à faire, etc. Que nous reste-il donc: le Dimanche. C’est donc avant tout une journée de reconnexion. Si dans une semaine (comme celle qui s’achève), il y a eu beaucoup de distance et de rendez-vous manqués, le Dimanche est le moment de retrouvailles.

C’est un moment pour lui rappeler toute l’importance qu’elle a pour moi, pour être à l’écoute de ses petits besoins et manques. J’imagine encore la puissance de ces journées lorsque plus tard, elle aura des frères et sœurs. J’imagine nos moments familles d’ici: pur bonheur.

De la nécessité d’accorder du temps à nos enfants

Ma belle leçon des Dimanche est surtout le rappel que l’amour doit se manifester par les actes. Les câlins, la présence, les grandes conversations, les fous rires, les temps de jeux. Voilà autant de moments importants à construire et passer avec ses enfants. Au-delà du Dimanche, je recherche dans chacune de mes interactions avec la Lil Princess, ces instants de connexion. Je souhaite que sa maman demeure son pilier, son premier rempart, sa première amie.

On pourrait penser que dans tout ce que je vous partage là, il n’y a pas de place pour rigueur et discipline. Elles sont bien évidemment intégrées. Cependant, ce que je constate c’est qu’avec l’amour manifesté, discipline et rigueur sont plus faciles à appliquer. Les crises de colère, les bobos ne durent jamais bien longtemps. Ils sont acceptés comme ce qu’ils sont: des expressions de ses sentiments et recadrés avec bienveillance lorsqu’ils ne sont pas appropriés.

Alors que se termine ce joli Dimanche et qu’elle vient de s’endormir dans mes bras, je la regarde et je pense à ma chance. Oui, être maman ou papa, c’est une grâce dont on devrait se souvenir chaque jour. On prie parfois si longtemps pour les avoir et on l’oublie si vite lorsqu’ils naissent. Je prie pour garder cette conscience pour elles et pour ceux qui naîtront après elle: j’ai demandé et j’ai été exaucée.

Et pour ceux d’entre vous qui sont papas ou mamans, avez-vous des rituels avec votre enfant? Des moments spéciaux? Comment les organisez-vous? Que vous apportent-ils? Vous n’en avez pas encore? Quel est votre blocage? N’hésitez pas à partager ici, sur Facebook ou sur Twitter.

Love, Anna ♥

PS: Daily Challenge Day 6. On y arrivera.
Advertisements

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s