Stop aux nuisances sonores


Il est exactement 3h40 minutes au moment où je vous écris et je suis surprise. Je ne dirai pas en colère car je ne permet pas à cette émotion de s’installer.

Oui, surprise, un poil. Bientôt quatre heures du matin et les décibels frappent dans ma chambre comme si j’étais assise à l’intérieur d’un snack. Étrange?

Depuis deux jours et à la faveur des fêtes de fin d’année, un point de vente un poil inhabituel à ouvert à moins de 100 mètres à vol d’oiseau de chez moi.

Il s’agit d’un snack ouvert aux quatre vents. Point de portes, de murs, mais une terrasse ouverte avec des baffles installés ainsi.

Je veux croire que la gérante s’est dit avoir l’idée de l’année pour un business rentable. Cependant, elle a oublié un point crucial: la nuisance sonore.

Soucieuse de faire poliment entendre ma voix, je suis entrée dans cet antre de Bacchus il y a quelques heures. J’ai rencontré cette gérante pour lui signaler le niveau anormalement élevé de ses décibels. J’ai confirmé qu’il y avait un problème.

Dans cet endroit, on ne s’entend pas. Les décibels CRIENT. Pour me parler, elle a dû sortir et se rapprocher de la rue. Là, elle a pu m’entendre un poil. Elle a elle-même la voix cassée (le minimum au vu de la situation) et m’a gentiment dit qu’elle avait noté mais que nous devions accepter de souffrir en Décembre.

Je ne saurais dire l’étonnement immense que j’ai eu. Je suis rentrée et juste le temps de vous écrire l’article de la veille et j’ai dormi. Là, je vous écris dans la nuit noire avec le coeur qui bat plus vite que d’habitude. Je regarde ma princesse dormir près de moi et je bénis le ciel pour son sommet d’ange.

Déterminée que je suis généralement à croire au principe selon lequel la loi couvre tout, j’ai cherché l’information avant de vous écrire. Et puis voilà:

DECRET N° 2011/2583/PM DU 23 AOUT 2011

Portant réglementation des nuisances sonores et olfactives.

Au Cameroun, toute loi pour être totalement effective, est accompagnée d’un décret d’application. Il en existe donc un portant sur les nuisances sonores. Après le préambule, voilà ce que la loi dit:

Elle nous définit en son article 2, les sujets d’étude. Ainsi, le “son : toute vibration acoustique ayant un niveau d’intensité et de durée susceptible de nuire à la santé publique ou qui interfère de manière excessive avec la jouissance de la vie ou de la propriété au voisinage de sa source.

Article 3.-(1) les dispositions du présent décret s’appliquent à tous types de bruit, y compris les activités ou les travaux bruyant et gênant le voisinage, les établissements classés dangereux, insalubres ou incommodes, les bruits produits à l’intérieur des mines et carrières, les chantiers de travaux publics et privés ainsi que les sources mobiles.

(2) Les valeurs limites exprimées en décibels des émergences sont définies par l’organisme chargé de la normalisation et de la qualité.

Article 6.- Sont interdits, les activités ou les travaux bruyants, gênant le voisinage au-delà des valeurs d’émergence et périodes prévues par l’organisme chargé de la normalisation et de la qualité.

(J’aime la justesse des mots: INTERDITS)

Article 8.- Lorsque les valeurs limites fixées par les normes de pollution sonores et olfactives ne sont pas respectées, les communes prennent des mesures telles que, la mise en demeure, la pose des scellés et la suspension des activités de l’établissement pollueur, pour faire cesser les nuisances.

En somme, il n’y a pas de souffrance pour un moment à tolérer. C’est juste INTERDIT de nuire à la santé et au bien-être des autres et ce n’est pas moi qui le dit.

Ce n’est certainement pas la fin de l’histoire. Cependant, pour moi ceci est une leçon. En tant que citoyens, nous avons tendance à tout accepter. La phrase commune chez moi c’est ” c’est le pays, on va faire comment”. Nous sommes prompts à nous indigner lorsque l’État se sert de la loi pour frapper. Nous renions l’existence de l’État de droit avec supplications et emportement. Cependant, lorsque nous avons un problème, nous ne regardons jamais ce que dit la loi. Nous tolérons, supportons une croix que seuls, nous avons décidé de mettre sur nos têtes.

Certains me diront, la loi n’est jamais appliquée. Je vous répondrai: commençons par la connaitre, revendiquons nos droits, puis plaignons- nous de leur non-respect éventuel.

En ce qui me concerne, l’histoire ne fait que commencer. Je vous souhaite un excellent Samedi. Je retourne pour le moment à ma couette.

Des expériences similaires vécues? Cet article, vous a été utile? N’hésitez pas à partager ici, sur Facebook ou Twitter.

Love, Anna♥

NB:Source pour texte de loi (un site que je viens de découvrir et que je recommande): Camerlex
NB2: C’est déjà le jour 3 du challenge
NB3: Il est 4h21 et le bruit ne s’est pas arrêté.
Advertisements

2 thoughts on “Stop aux nuisances sonores

  1. Tu a raison de te battre, toutes les chances sont de ton côté, bon courage dans ce combat, tu n’es sûrement pas la seule à vouloir que ca s’arrête ! Bonne soirée

    Liked by 1 person

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s