Patriotisme

Hymne au patriotisme en 10 mélodies


Patriotisme. J’aimerais bien chercher ce petit mot dans le dictionnaire. J’ai écouté un monsieur en parler ce matin à la radio. Cela m’a donné une idée.

Comment décrivons-nous le patriotisme?

Il y a neuf ans, à la faveur d’un stage de fin d’études, je suis rentrée dans mon pays, le Cameroun après huit ans de vie en France.

Depuis mon retour, j’ai souvent voyagé mais uniquement deux fois hors de l’Afrique. Malgré les nombreuses difficultés, je me sens bien chez moi. Je suis fière d’être Camerounaise. Cet article maintenant que j’y pense, je devais l’écrire le 20 Mai (rires). Cependant, il n’est jamais trop tard pour bien faire.

1. Je suis fière de notre diversité

Le Cameroun c’est l’Afrique en miniature. Très souvent, on limite cela aux paysages, à la géographie, et au climat. Pour moi, l’Afrique en miniature c’est bien notre diversité culturelle. Le Cameroun c’est près de 250 ethnies. Personnellement, je ne suis pas certaine d’en connaître plus de 100. Cependant, je pense connaitre quasiment tous les grands groupes et avoir déjà rencontré au moins-ce une personne de chacun d’eux.

Et c’est juste fantastique. En m’informant des pratiques culturelles des uns et des autres, j’apprends toujours de belles choses qui m’inspirent. Le soin que les Bamileke prennent à la mémoire de leurs défunts, l’amour des Bassa pour la justice et l’éducation, la langue Douala si belle. Pour chacun, il y a des exemples beaux et inspirants.

Faire valoir cette diversité, en tirer le meilleur parti, fait sans aucun doute de nous un peuple potentiellement plus fort.

2. Je suis fière de nos deux langues officielles

Le Cameroun est un pays particulier, jamais colonisé (protectorat allemand) et qui a vu passer trois puissances étrangères. Il s’agit de l’Allemagne, de la France et de l’Angleterre. De ces deux dernières, nous avons gardé deux langues: le français et l’anglais. Sommes-nous conscients que ces deux langues sont d’une grande portée? En effet, 1 milliard de personnes parlent anglais dans le monde et 274 millions parlent français.

Au-delà des débats et difficultés ambiantes, je retiens le positif; je suis fière d’avoir eu l’occasion de parler couramment le français et l’anglais.

3. Je suis fière de la musique camerounaise

Très proche de la diversité des cultures, il y a de fait un rayonnement musical. Personnellement, je suis une fan et une fan de musique africaine en particulier. J’ai été initiée toute petite à la musique de chez nous. De ce fait, en grandissant, malgré les Michael Jackson, The Corrs, je suis toujours restée fidèle à l’Afrique et au Cameroun.

Pour ceux qui ne connaissent pas, le Cameroun c’est Prince Nico Mbarga, Manu Dibango, Anne-Marie Nzie, Toto Guillaume, Eboa Lotin, Les Têtes Brulées, Zangalewa. Plus récemment, le Cameroun c’est les Nubians, Sally Nyolo, Coco Mbassa, Jay Lou Ava, Richard Bona. Encore plus récemment, le Cameroun c’est Jovi, Locko, Daphnée, Reniss, Minks, Tenor, Francko, Stanley Enow et j’en passe.

La Musique Camerounaise, je peux l’écouter toute la journée sans m’en lasser. Des plateformes mobiles comme Bimstr nous permettent d’ailleurs aujourd’hui de le faire.

4. Je suis fière de nos intellectuels

Au Cameroun, la littérature, l’économie, l’histoire, et le journalisme, ont des représentants d’exception. Les auteurs Camerounais gagnent des prix à l’international (Leonara Miano, Eugène Ebode, Mongo Beti). Le Cameroun compte des intellectuels de renom enseignant chez nous et partout dans le Monde (Mathias Owona Nguina, Achille Mbembe, etc..).

Ainsi, dans des milieux intellectuels lorsque tu te définis comme Camerounaise, tu as des chances d’être plus facilement respecté. C’est un honneur que je chéris. Certains écrivains camerounais sont d’ailleurs parmi mes préférés).

5. Je suis fière de notre jeunesse

Certains voudront dire, la jeunesse Camerounaise ne veut pas avancer. D’autres diront la jeunesse camerounaise a une mentalité pourrie. Moi, je ne le dirai JAMAIS.

Je suis Camerounaise et la plupart de mes amis sont camerounais. Dans quel pays au monde ne retrouve t-on pas des comportements mauvais? Alors, pourquoi vouloir nous saboter? Le Cameroun c’est le Cardio-Pad, Dikalo, Bimstr, You-Talk Kmer, Njorku, Empire Company, New-Bell Music. Les jeunes Camerounais sont inventifs, passionnés, bosseurs, patients, déterminés, différents. Autour de moi, je travaille avec des personnes d’une force incroyable.

Je pourrai écrire un livre sur la diversité et l’envie de se transformer de la jeunesse Camerounaise. Je suis juste fière.

6. Je suis fière de nos aînés

Oui, oui. Mes plus grandes sources d’inspiration sont mes parents et mes grands-parents. Ils sont Camerounais et ils ne sont pas les seuls à m’inspirer. Dans la génération de mes parents, et même dans celle de mes grands-parents, il y a des héros connus ou silencieux. Que ce soit dans le business, la politique, ou la vie sociale, il y a des personnes qui m’inspirent. Nous avons eu très tôt des avocats, des notaires, des enseignants d’exception. Nombreux sont ceux qui sont restés chez eux, ont bâti ici.

Ma tante par exemple (trop fière, je vous jure), fait partie de l’équipe qui a organisé la première fécondation in vitro en Afrique Centrale. Elle est Camerounaise 100%. Elle n’a pas changé de nationalité (rires), elle est bien de chez nous, et elle y vit.

Dans le business, j’ai dans ma carrière rencontré des aînés BONS. Auprès d’eux j’ai appris, j’ai grandi et je leur en suis infiniment reconnaissante. Ils ont fait l’essentiel de leur carrière chez nous. Ils ont pour beaucoup été formés ici. Et, ils sont BONS!

7. Je suis fière de notre diaspora

Certes, admettre qu’il y a une diaspora forte, c’est admettre quelque part que tous les Camerounais ne sont pas bien chez eux. N’empêche, aller à l’étranger c’est aussi: chercher des compétences pour mieux servir. Aller à l’étranger, c’est encore aller faire rayonner le pays.

Dans ma génération, je tourne la tête à gauche ou à droite, et je ne vois que des têtes bien faites. Je vois des personnes solides qui impactent le monde. Plus loin, dans les grandes institutions internationales, il y a partout des Camerounais. Là encore, ils font mouche et apportent leur touche. Sont-ils assez reconnus, célébrés? Je ne sais pas, mais je commence en leur disant MERCI ici. Merci d’être des faire-valoir d’une excellence dite Camerounaise.

J’espère vous voir bientôt à la maison, pour nous partager votre savoir.

8. Les sportifs de chez moi m’emplissent de fierté.

Pas loin de la diaspora, il y a un groupe particulier: les sportifs. Qui est cinq fois champion d’Afrique de Football? Le Cameroun! Qui vient de gagner la coupe d’Afrique en volley-ball féminin? Le Cameroun. Luc Mbah A Moute est? Camerounais. Yannick Noah est Camerounais d’origine. Samuel Eto’o est Camerounais. Et le top, ROGER MILLA est CAMEROUNAIS! (rires). Comment dire autrement que je suis fière?

9. Je suis fière de notre potentiel

Pétrole, Or, Bauxite, port Maritime. Le Cameroun est un pays au potentiel énorme et ce n’est pas une grâce donnée à tous. Il reste encore beaucoup à faire pour en tirer le meilleur parti. Toutefois, la base est là. A nous de savoir comment en tirer parti au mieux.

10. Je suis fière de ne pas être la seule patriote

Le patriotisme Camerounais existe cependant nous oublions parfois que nous le sommes. Chaque fois que vous avez refusé une opportunité professionnelle à l’étranger. Chaque fois, que vous avez choisi de perdre pour que le pays gagne plus. Chaque fois que vous râlez mais vous ne cassez pas tout. Nos difficultés et nos barrières sont réelles. Tout autant que notre potentiel, il y a mille raisons de se plaindre et d’en avoir marre.

Cependant, réalisons une chose merveilleuse. Cette capacité à se plaindre, à vouloir plus, à appeler à la différence, c’est notre force. Oui, cela demeure notre force car c’est cela le patriotisme. Si au-delà de cela, nous ne nous éloignons pas de l’action citoyenne. Si en plus de nos récriminations, nous votons. Si au-delà de ceux-là nous continuons à rendre service au plus démuni. Si, à chaque fois que nous voyons une mauvaise action, nous disons NON, notre patriotisme paiera.

Je ne pense pas à porter des montagnes. Refuser de jeter les ordures par terre, refuser la surcharge, refuser de donner 500 pour passer plus vite dans la queue. Je pense de même à être poli, ne pas céder au réflexe d’insulter pour un rien, dire merci lorsqu’on nous fait du bien. Continuons à nous battre chaque jour pour le vivre ensemble.

Je vois beaucoup d’entre nous le faire et chaque fois, je suis fière. Oui, je suis fière d’être Camerounaise envers et contre tout. Ensemble, nous y arriverons.

Qu’en pensez-vous? Quelles sont vos raisons de fierté? Qu’aimez-vous dans notre cher Cameroun? Retrouvez-moi en commentaire, sur Facebook ou sur Twitter.

Cameroon Love, Anna♥

Advertisements

2 thoughts on “Hymne au patriotisme en 10 mélodies

  1. je vais me répéter! mais je souffre? très bel article .on a de quoi être fière d’être camerunais…notre potentiel touristique oui j’en suis fière;notre potentiel culinaire j’en raffole,notre potentiel humainexploité à 40% j’en suis fière und so weiter

    Liked by 2 people

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s