Spiritualité

L’Homme est Spirituel


Bonsoir chers lecteurs,

Bienvenue pour notre rencontre hebdomadaire. Aujourd’hui, nous parlerons de spiritualit√© si vous le voulez bien.

Il y a neuf mois, je devenais maman. Ces neufs mois et tout le parcours avant (la grossesse) ont √©t√© l’occasion d’une grande introspection et par certains c√īt√©s d’une grande remise en question. Tout au plus, cette exp√©rience (dont je parlerais certainement dans un prochain article), a √©t√© l’occasion de r√©affirmer les valeurs essentielles de ma vie, mes buts et objectifs, ainsi que les piliers n√©cessaires pour y parvenir.

Parmi ces piliers, j’ai pu identifier, la religion qui est la mienne ou plut√īt l’exercice spirituel.

De nos jours, de nombreux axes de croyance, de d√©veloppement personnel, ou de religions mettent en exergue l’importance d’une vie spirituelle nourrie et bien √©tablie pour une vie plus riche et un meilleur √©quilibre. Cependant, nombre d’entre nous sur la plan√®te Terre sommes ath√©es, nombre d’entre nous ne partageons en aucun cas la m√™me religion, ni le m√™me espace de croyance. Toutefois, lorsqu’on lit sur les r√©seaux sociaux des t√©moignages de personnes qui ont r√©ussi dans la  vie, elles √©voquent tr√®s souvent, notamment dans leur routine quotidienne, un temps de m√©ditation. Alors, je me suis innocemment pos√©e la question, et elle a fait le tour de ma t√™te tout au long de la semaine: peut-on vivre sans croyance? peut-on vivre sans vie spirituelle et √™tre heureux?

Aussi loin que je puisse m’en souvenir, j’ai v√©cu dans un environnement religieux. Je suis n√©e dans une famille o√Ļ au moins-ce l’un des deux parents pratiquait sa religion donc sa vie spirituelle avec engagement (ma m√®re en l‚Äôoccurrence) et nous y a conduit. J’allais au “culte d’enfants”, j’apprenais √† prier, √† lire le livre saint associ√© √† ma religion et √† mettre en pratique dans ma vie de tous les jours les pr√©ceptes que j’apprenais. De m√™me, j’ai √©t√© dans un coll√®ge confessionnel et ait fait le choix d’appartenir √† la chorale. La fr√©quence des services religieux auxquels j’assistais a donc √©t√© plus importante et ils √©taient toujours l’occasion pour moi de manifester ma croyance et notamment dans le chant.

A l’adolescence, j’ai quitt√© le giron familial pour des √©tudes √† l’√©tranger et l√†-bas j’ai gard√© certaines habitudes religieuses bien que moins suivies et surtout j’ai renforc√© mon lien avec l’entit√© supr√™me au travers de pri√®res, m√©ditations et lectures. J’avais toujours le sentiment (comme d’ailleurs aujourd’hui) d’avoir manqu√© quelque chose si je sortais de chez moi sans prier par exemple. De m√™me, lorsque je ne respectais pas les principes li√©s √† ma pratique religieuse, je ressentais un manque, ou plut√īt comme une sensation d’√©chec.

Au cours de mon s√©jour √† l’√©tranger, j’ai v√©cu mon premier deuil brutal proche. J’avais d√©j√† perdu un √™tre cher plus jeune mais de longue maladie. L√†, le d√©c√®s √©tait survenu sans qu’on s’y attende, sans crier gare. Il m’avait laiss√© estomaqu√©e, abattue et plein de doutes. Plus tard, au fil des mois et des ann√©es, il m’avait dans un premier temps d√©rout√© et men√© sur un chemin un peu tortueux, persuad√©e que j’√©tais que tant qu’√† faire, il fallait mourir une fois.

Renouer avec mon √™tre spirituel, m’a permis de changer ma vision des choses et sur les derni√®res ann√©es et d’autant plus depuis l‚Äô√©v√©nement de la maternit√©, ma vie spirituelle est l’un des fils conducteurs de ma vie.

Je me pose donc la question simple, l’Homme peut-il vivre sans vie spirituelle? Sommes-nous con√ßus pour pouvoir nous d√©tacher de tout et vivre notre vie sans penser √† demain, sans se soucier des autres?  Que l’on soit chr√©tien, bouddhiste, hindouiste, vaudou, musulman, Dogon, etc…. est-il vraiment une communaut√© sur terre, un individu qui n’ait pas besoin de reconnecter avec lui-m√™me et avec ses valeurs, ses principes, une fois de temps √† autre pour avancer sereinement dans la vie?

Et si la r√©ponse √† cette question devrait √™tre oui, quelle serait donc la base r√©elle de tout ce qu’on a appel√© par le pass√© et de nos jours “guerre de religions”? Pourquoi est-il possible que d’aucuns pensent, d√©finissent leur mani√®re de voir, d’approcher la vie comme la meilleure non seulement pour eux mais pour les autres. En effet, lorsqu’on y pense simplement, c’est cela que signifie “√©vang√©liser”. C’est aller vers l’autre pour lui d√©montrer par A+B que notre voie spirituelle est la meilleure et qu’il doit y adh√©rer. Mais ne serait-il pas plus simple que l’√™tre humain puisqu’il est cens√© dans toutes les religions ou presque avoir une √Ęme (car qu’est-ce qu’on r√©incarnerait si ce n’est l’√Ęme?), tol√®re le chemin que prenne l’√Ęme de l’autre sans jugement?

Et de m√™me si la r√©ponse √† cette question est “oui”, cela signifie donc que nous serions tous fr√®res avec des fa√ßons diff√©rentes de voir les choses mais avant tout fr√®res car tous d√©pendant de ce retour en nous-m√™mes pour √™tre au meilleur? D’aucuns me diraient que cette vision est un peu minimaliste, car toutes les formes de religion, croyance, n’envisage pas l’existence d’un √™tre supr√™me. Je pourrais dire “oui” et “non”, car m√™me pour ceux qui consid√®rent par exemple “le vent”, “l’eau”, etc comme une divinit√©, dans ma conception, c’est admettre que nous ne sommes pas ma√ģtres de tout.

Cette semaine, et en lien avec le moment sp√©cial de m√©ditation qui dans ma pratique religieuse a d√©marr√© mercredi et va se poursuivre pendant quarante jours, je voulais partager avec vous. Je voulais partager l’importance de la spiritualit√© dans ma vie et ouvrir le d√©bat sur sa n√©cessit√© pour les autres. Vous aurez certainement devin√© o√Ļ tend ma foi, mais je ne souhaite pas cristalliser le d√©bat en l’exprimant de fa√ßon directe. Je n’en ai pas honte, mais comme je l’ai dis plus haut, √©vang√©liser peut parfois s’apparenter √† ne pas respecter la libert√© de l’autre de penser diff√©remment car sur Terre, et √† mon humble avis, il n’y a en aucun cas une v√©rit√©.

Pour aller plus loin dans la conversation:

Spiritualité et développement personnel

Sept différences entre religion et spiritualité

Alors, pour conclure, spirituel ou pas? Besoin d’un guide dans vos vies ou pas? M√©ditation oui ou non? J’ai h√Ęte de lire vos avis sur le sujet.

Sur ce, Excellente Semaine et √† la Semaine prochaine. Envie d’un article sur un sujet particulier? N’h√©sitez pas √† le proposer ici en commentaire,  sur Twitter avec le hashtag #anna√©crit ou sur le compte Facebook. 

Love, Anna‚ô¶

 

Advertisements

4 thoughts on “L’Homme est Spirituel

  1. Merci pour l’article et le partage de ton parcours. Si on est d’accord que l’homme est compos√© d’un corps, d’une √Ęme et d’un esprit, nous pouvons dire oui, nous sommes tous spirituels. Son expression d√©pend √† mon avis des repas qu’il (esprit) ingurgite et comme, tout est dans le monde, cette diversit√© de compr√©hensions ou d’approche n’est pas pr√™te de s’arr√™ter. La plus grande b√™tise dans cette fa√ßon d’√©vang√©liser vient du manque de respect, comme on prends soin de le remplacer par un ego surdimensionn√©, il ouvre la porte √† de nombreuses d√©rives.

    Liked by 1 person

  2. On l’appelera comme on veut; univers, Dieu, Bouddha, hasard, notre cheminement terrestre est fortement li√©e au spirituel. Il guide nos pas, apporte des r√©ponses √† nos interrogations, constitue un refuge rassurant quand tout s’√©croule.
    Pour moi on ne peut pas s’en d√©mettre

    Liked by 1 person

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s