Nicolas -Sarkozy

Politicien ou la nouvelle skyzophrénie


En introduction, je tiens à présenter mes plates excuses aux personnes atteintes du redoutable mal qu’est la skysophrénie. C’est une maladie de l’être, parfois une conséquence sévère de la dépression et en aucun cas, elle ne saurait être sujet de rires et de moqueries. 

L’association faite avec le monde de la politique est avant tout satire de nos sociétés et jamais au grand jamais, outil de raillerie.

D’autre part, je tiens aussi à souligner que je garde depuis bien lontemps un certain intérêt pour la politique et les politiciens. Ces bonhommes m’ont toujours amusée, depuis toute petite. En effet, même mon coeur d’enfant sentait en eux, cet art consommé pour la manipulation, la désinformation, et le banditisme en col blanc. J’ai perdu très tôt mes illusions de ce monde parfait, et je suppose que c’est dû à un intérêt trop précoce pour l’histoire.

Eh oui l’histoire du monde est bien souvent un triste recommencement. Les tactiques abjectes des uns pour garder le pouvoir ou le récupérer, trouvent bien souvent leurs origines dans les subterfuges bien huilés par les autres depuis des siècles. 

Ceci étant dit, je peux donc vous dévoiler pourquoi la politique de nos jours est un espace de vie pour les schyzophrènes d’un nouveau genre. Etes-vous curieux de l’évolution du jeu politique dans des pays tels que la France ou les Etats-Unis? Si vous n’êtes pas citoyens d’un de ces pays, vous avez totalement le droit de vous en foutre. Toutefois, vous feriez l’économie triste d’un bon divertissement, et par les temps qui courent, le rire est une denrée rare.

J’ai déjà souvent parlé des Etats-Unis et notamment du phénomène intergalactique nommé Donald Trump. Mais en France, un homme plein d’ambition est quant à lui inclassable au panthéon de la schyzophrénie politique. Tout d’abord, il n’a jamais été beaucoup plus que politicien. Comment vous dire? Il a bien fait un peu de droit et a même eu le luxe d’être admis au barreau de Paris. Donc, comme beaucoup d’hommes politiques de la chère France, Mr est avocat. Beau métier, mais qu’il a choisi dans un seul but, se créer le bon réseau. Dès 1983, il sera maire, et pas n’importe où, Neuilly-Sur-Seine. Très semblable à ce cher Napoléon Bonaparte (pas très grand mais le coeur gros comme ça, comme on dit chez moi au Cameroun), il a de l’audace, même lorsqu’elle est mal placée. Il plantera ainsi des couteaux dans le dos de ses aînés et protecteurs, avec depuis le départ, une seule ambition, accéder à la magistrature suprême. Il y parviendra!

Il est élu Présient le 6 Mai 2007 sur des slogans mêlant “racaille, karcher” et j’en passe. Pour lui, les immigrés (il en est pourtant un, de deuzième génération à peine, issu de l’Europe de l’Est), sont des personnes à abattre. Sous son mandat, la politique d’immigration sera d’ailleurs resserée avec son célèbre ministre de l’intérieur, inoubliable d’ineptie, j’ai nommé Brice Hortefeux. En somme, maître dans l’art de l’esbrouffe, il passera cinq ans à le peaufiner, faisant croire aux Français de base (tout comme le Front National d’ailleurs, ils devraient s’allier), que l’ennemi c’est cet autre venu d’ailleurs. Tout ceci, n’effacera en rien la profondeur de la crise. Va-t-en-guerre comme son alter-égo historique, Naopléon, il marquera son passage par la mort troublée d’ Omar Kahafi. Mais en 2012, il échouera.

La queue entre les jambes, penaud, il fera de grandes déclarations, “je m’en vais”, “c’est fini”, etc.. Mais animal politique un jour, animal politique à vie. Monsieur nous fait le coup du retour, le coup du LIVRE pour expliquer son revirement, enchaîne les plateaux télés et ne loupe pas une occasion de se taire. Il y a quelques jours, il a enfin levé l’équivoque et confirmé sa volonté de se réprésenter (troisième éléction) tout d’abord aux primaires de droite, et ensuite à la présidentielle. Mais à mon sens, ce monsieur, il lui manque tout de même un petit quelquechose de bon sens, et en totalité, l’honnêteté lui fait défaut. Au vu de ce constat, il est préférable de se dire qu’il a une double-personnalité, la schyzophrénie serait en effet dans les circonstances, un moindre mal.

Cet homme qui au JT de TF1 ce soir s’est encore une fois attaqué aux immigrés (parce qu’il avait prouvé aux Français qu’il avait raison, très certainement lors de son dernier mandat), cet homme qui une fois de plus fait des mélanges (islamisme, musulmans, burkini, la sauce au couscous), cet homme qui une fois de plus promet à son pays le changement, la prospérité, etc.. se regarde t-il seulement dans une glace?

A quel moment le désir de pouvoir, l’adrénaline de la campagne a t-elle pris la place sur la lucidité? Depuis quand n’a t-il pas pu se regarder avec franchise et dire des choses honnêtes? Depuis quand le complexe de l’immigré, ce besoin violent et si constant de reconnaissance semble t-il l’habiter? Au final, quelle est cet âme tourmentée qui voudrait diriger un pays, lui-même profondément tourmenté?

Quelle est donc cette skyzophrénie politique? Il n’est certainement pas le seul mais de ma petite lecture du jeu politique, c’est celui que je connais le mieux, et celui qui me semble le plus malade. Etant donné qu’il est souvent dit qu’un peuple n’a que les dirigeants qu’il mérite, si cet homme devait une fois de plus accéder à la magistrature suprême, il serait temps que tout un peuple se convertisse à la psychothérapie ou pis à la psychanalyse.

Ce monde, ces politicens, cet ami nommé Nicolas Sarkozy, dédoublement de personnalité, appel à la haine, les années 30 ne me semblent plus si lointaines. La guerre ne viendra certainement plus, mais la terreur elle, saura se faire une place.

Sur ce, je passe mon tour..analyste politique, ça doit pas être pour moi (rires).

Love, Anna♦

PS: Rien à voir, mais il s’est quand même marié trois fois, schyzo ou pas?

Advertisements

7 thoughts on “Politicien ou la nouvelle skyzophrénie

  1. Bon sang… je ne sais pas vraiment comment j’ai atterri sur cet article (ni comment ça a atterri dans mes recommandations), mais c’est sans regrets que je l’ai lu et j’ai adoré ! C’est surtout à partir de “Toutefois, vous feriez l’économie triste d’un bon divertissement, et par les temps qui courent, le rire est une denrée rare.” que j’ai accroché !

    La façon dont tu décris et critiques le parcours de Nicolas Sarkozy m’a bien fait marré en fait ! Ca m’a fait marré dans le sens où je ne sais pas, je n’arrive même pas à poser de mot dessus. Ce que tu écris est tellement vrai, que ce soit sur ses actions, la comparaison à Napoléon, etc.

    Ayant fait une année en Science Politique (Master 1 à l’université, pas en IEP), je trouve que ton article est carrément un point de départ, voir un outil d’accroche pour un sujet qui intéresserait plus d’un analyste politique 😉 !

    Maintenant, je vais lire ce que tu as écris sur Donald Trump (même s’il se fait tard au moment où je t’écris ce commentaire :p )

    Liked by 1 person

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s