envy-gollum

Envie, quand tu nous tiens


L’envie est décrite par l’église comme l’un des Sept Péchés Capitaux. Vous êtes-vous déjà demandés pourquoi? 

En somme, vous êtes-vous déjà demandés ce que l’envie pourrait avoir d’aussi horrible et inadmissible qui ferait qu’on pourrait difficilement pardonner ce sentiment ou plutôt cette faute?

Voyez-vous, je me suis posée la question pendant quelques minutes, et j’ai songé à une réponse…

L’envie est ce sentiment qui nous anime lorsque nous regardons l’autre et nous pensons “j’aimerais être à sa place”. Ca va du simple “j’aimerais être aussi belle, aussi sympa, aussi riche”, etc… au ” il ne mérite pas cette place, c’est moi qui devrait y être, il n’en est pas digne”.  Ainsi, à chaque fois, il s’agit de se regarder au travers du miroir de l’autre, et de se considérer comme inachevé, inaccompli, en manque et systématiquement spolié par un/une autre.

Dans l’envie, il y a à  mon avis plusieurs mécanismes qui se mettent en place, tous aussi destructeurs les uns que les autres. Premièrement, il y a cette incapacité à s’accepter pour ce qu’on est. En effet, lorsqu’on se laisse abandonner à l’envie (à défaut d’en être chroniquement habitée), on se laisse aller à une critique acerbe de sa propre personne ou dans un autre sens à une idéalisation disproportionnée de nos forces et faiblesses. Ainsi dans le premier cas, on se voit comme nul, laid, bête, etc.. et on regarde toujours l’autre (un ami, un étranger, un collègue, etc..) comme celui qui a toujours tout et que nous ne saurons jamais égaler. Dans le deuxième cas, nous sommes incapables de voir nos limites et de les admettre (avoir stoppé ses études trop tôt, avoir choisi des chemins de facilité pour arriver à nos buts, ne pas avoir tout simplement tel ou telle qualité, nécessaire pour tel ou tel poste par exemple). Au contraire, nous nous trouvons trop beaux, trop intelligents, et tout simplement piétinés par cet autre qui se prend selon notre analyse pour supérieur à tout le monde.

Le deuxième mécanisme dans l’envie est celui de la déresponsabilisation. On est pas là où on devrait être car un autre nous a piqué la place. On arrivera jamais là où on souhaite arriver car d’autres ont déjà tout fait pour nous écraser. Ainsi, on a toujours une explication pour nos échecs, toujours une explication pour s’empêcher de se lancer, et j’en passe. Ce mécanisme est peut-être le plus risqué car il bloque la remise en question, cultive la haine, la paresse et nous atteint irrémédiablement.

Etre envieux, ça peut le faire pendant deux instants, mais tout comme le pessimisme à mon sens, c’est une manière de voir la vie qui la rend terne en permanence. L’envie fait de nous des éternels insatisfaits, totalement incapables d’atteindre  un objectif. L’envie nous empêche d’assumer la responsabilité de nos manquements. L’envie limite nos rêves et nos réalisations. L’envie se substitue à la gnaque et est toujours mauvaise conseillère. Elle encourage à poser des actes délétères, et elle ronge comme un cancer et sans aucun doute, nous mène à une fin peu agréable.

La vie pourra toujours être difficile. Les épreuves et les difficultés seront toujours au rendez-vous. Ce qui compte réelleement c’est de croire en SES rêves, et de ce fait d’en avoir. Ce qui compte réellement c’est de se donner les moyens chaque jour de se rapprocher de ces rêves. Ce qui compte réellement c’est de dédier sa vie au service des autres, ainsi on donne un sens valorisant à sa vie. Ce qui compte réellement c’est de vivre chaque jour comme le dernier.

Envie, quand tu nous tiens, quelques mots partagés de çi, de là. Votre avis, un plaisir à lire par anticipation. 

Love, Anna♦

PS: Le personnage de "Gollum" dans le film le "Seigneur des Anneaux" et sa passion pour l'anneau, représente le summum de l'envie et de son caractère destructeur. Crédits photos: relatably.com
Advertisements

3 thoughts on “Envie, quand tu nous tiens

  1. Anne Kedi, your words is true, but when an environment work to destroy you, the result could be also negative and you can become envious, another example or view in our country, most poor people of past see a way to develop due to mondialisation, their begin to thiefs the old rich and today that old one become envious at their person, what could you say about that???

    Liked by 1 person

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s