corruption-Afrique

Corruption quand tu nous tiens


Mon pays le Cameroun est formidable, et surtout mes concitoyens Camerounais sont formidables. Ce billet m’a été inspiré par Miss Befoune

Chez moi, tout le monde se plaint de la corruption. Tout le monde se plaint de cette gangrène qui anime, détruit, et enrichit certains. Tout le monde crie haut et fort que tout cela doit changer. Tout le monde accuse les plus hautes sphères, mais comme dans la Bible, tout le monde voit la paille dans l’oeil du voisin, mais jamais la grosse poutre chez soi.

Quelle est donc cette poutre? Cette poutre c’est plusieurs choses mais c’est surtout l’incapacité latente à admettre que nous sommes tous et trop souvent corrompus. Eh oui, dur à admettre mais bien vrai. 

En effet, la corruption ne commence pas seulement lorsqu’on achète la place à un concours (à prix d’or) ou lorsqu’on accepte de la sur-facturation pour accéder à un marché public. La corruption ne se résume pas aux détournements de fonds en milliards souvent constatés par la cour des comptes ou à l’affiche de la presse lorsqu’ils s’associent à de grandes arrestations. La corruption c’est beaucoup plus banal, beaucoup plus fréquent et beaucoup plus sourd.

Dans leur grande majorité, les services publics au Cameroun sont gratuits. En effet, pour de nombreux services de tous les jours dans nos administrations, les frais se résument à des timbres fiscaux dont les montants sont bien définis et dont les paiements sont sujets à reçu, et parfois ne se résument à rien du tout. Toutefois, dans l’imaginaire camerounais, on vous parlera de ces services en les définissant comme payant, tant le travail de corruption a fait son travail. Quelques exemples:

  • Etablissement d’une carte d’identité nationale: . C’est un service totalement GRATUIT. Il y a encore quelques années, on devait tout au plus payer le prix des photos 4*4 réalisées au commissariat, aujourd’hui, chacun doit venir avec ses photos. Résultat: dépense zéro. Idée reçue camerounaise: coût est d’au moins-ce 5000 F CFA. Que valent en réalité ces 5000: backshish éventuel au policier et dans ce cas je n’en vois même pas l’utilité car c’est connu les CNI ne sont pas établies en moins de six mois.
  • Constat d’accident automobile: pour ceux qui ne connaissent pas la réalité camerounaise, lorsqu’on fait un accident et notamment lorsque notre voiture est assurée, il y a nécessité de déclarer l’accident auprès de la police, afin d’obtenir un PV établissant les torts des différentes parties. Ceci est d’autant plus critique lorsqu’il y a au-delà des dégâts matériels, des dégâts humains. Pour établir le constat, il faut déplacer les agents du commissariat le plus proche du lieu d’accident. Une fois de plus, il s’agit ici d’un service GRATUIT. Dans l’imaginaire camerounais, le constat coûte 5000 Francs. Une fois de plus, ce n’est qu’un backshish.
  • PV d’accident: A la suite du constat, et afin de rentrer en possession de vos pièces personnelles (dossier du véhicule, permis de conduire), vous devez en tant qu’usager retirer le PV d’accident. Ce document est GRATUIT, mais soumis au règlement d’un mandat d’un montant d’environ 3000 à payer si on le souhaite directement dans un bureau de poste. Sous présentation du reçu au commissariat concerné, le PV vous est rendu. Dans l’imaginaire, le coût variera en fonction du degré d’infraction, et de la gourmandise de l’agent public désireux éventuellement de vous faire payer.
  • Acte de Naissance: Ce document est GRATUIT. Il doit être établi dans les 30 jours suivant la naissance de l’enfant, dans la mairie d’arrondissement du lieu de naissance. Ce lieu de naissance n’est pas défini par la résidence des parents mais par la localisation de la maternité de naissance. Si vous habitez le quartier Bonamoussadi à Douala (Douala 5ème) et que l’enfant est né à Akwa (Douala 1er), vous devrez vous rendre à la mairie du premier arrondissement (Douala 1er). L’établissement se fait sous présentation du certificat de naissance (délivré à la maternité dans les 03 jours suivant la naissance), des photocopies des pièces d’identités des deux parents et de leurs témoins respectifs. La présence physique de ces quatre personnes est aussi nécessaire pour fin de signature. Deux timbres fiscaux dont la valeur cumulée ne dépasse pas 5000 sont recquis et sont payables au trésor. Au-delà du délai de 30 jours, la loi a prévu (ce n’est donc pas une faveur de l’officier d’état civil), un délai supplémentaire de 60 Jours. Une fois de plus, mis à part les timbres fiscaux pour une valeur de 5000, il n’y a rien à donner à personne

Ma liste n’est pas exhaustive mais elle suffit déjà à démontrer que nous nous habituons nous-mêmes à la corruption. De nos jours, les fonctionnaires publics  rechignent à faire des demandes directes de peur d’être dénoncés auprès de la Commission Nationale Anti-Corruption (CONAC) et de s’exposer ainsi à des sanctions disciplinaires ou judiciaires. De ce fait, seule la naïveté ou la faiblesse des usagers, leur donne le pouvoir. Ces usagers ne font pas l’effort de se renseigner, d’exiger des reçus pour les paiements faits et banalisent de ce fait les pratiques de corruption, se plaçant ainsi au même rang que ceux qui reçoivent leurs attentions.

En tant que citoyen, il est critique pour nous de nous informer, et de ne pas supposer à chaque fois que nous devons donner de l’argent aux fonctionnaires déjà payés par l’état. Cela demande rigueur et discipline. Cela demande de ne pas toujours faire les choses à la dernière minute, s’obligeant ainsi à payer des frais imaginaires afin d’accélérer les procédures. La corruption, on ne la subit pas car il y a toujours un corrompu, et un corrupteur. Le corrupteur c’est vous, c’est moi et ça arrive tout le temps. A bon entendeur..

Love, Anna♦

Advertisements

4 thoughts on “Corruption quand tu nous tiens

  1. Il est toujours plus facile de se faire passer pour la victime, de dire “il a demandé”. Si tu pars de chez toi avec un backshish que tu es prêt à donner, tu es tout simplement complice. La corruption fait aujourd’hui partie de notre quotidien et nous en avons tous fait une norme. Les corrompus “usuels” n’ont plus besoin de demander. Nous donnons avant même de présenter nos requêtes, puis nous crions au vol (une fois loin du pseudo voleur uniquement).

    Liked by 1 person

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s