Affairages et compagnie


hqdefaultAffairages, vous avez dit affairages. Affairages encore appelé Kongossa chez moi au Cameroun, ou Kpakpato chez mes amis ivoiriens, c’est quelque chose sur cette terre mais plus sérieusement, il atteint son summum lorsqu’il s’agit de stars.

Personnellement, il y a des jours où je me dis que je dois être un petit alien perdu sur terre parce qu’il y a certaines choses qui me dépassent tout simplement. Je n’ai jamais réussi à être fan d’une seule star sur cette terre ou plutôt je reformule. Je suis fan de leur travail, de leur accomplissement mais leur vie privée, je n’en ai cure. Je ne saurais m’extasier ou non, de ce fait j’observe toujours curieuse les déferlantes de soutien ou d’insultes qui parsèment la vie des stars et leurs fans sur les réseaux sociaux. C’est vous dire que depuis hier, 14 Juin 2016, j’en ai eu pour mon grade.

En effet , notre 9 National, j’ai nommé le célébrissime Samuel Eto’o a pris pour femme sa compagne de plus de dix ans, la tendre Georgette Eto’o (je n’ai jamais connu son nom de jeune fille, alien je suis). Il y a quelques mois, il inondait notre “feed” Facebook avec l’annonce de son statut d’ambassadeur pour la marque de téléphonie mobile MTN, point d’orgue du lancement de la campagne (très discutable à mon sens), #Etoopeut. IL y a quelques mois encore, il était aussi au coeur d’un scandale qui avait révélé l’existence et transformé en star, une illustre inconnue nommée Nathalie Koah. Son mérité: avoir été l’une des meilleurs pouliches de cet homme pendant quelques années et l’avoir lâché. Pour nous prouver à quel point, elle avait pris sa liberté, il avait fallu un livre “Revenge Porn” détaillant son expérience malheureuse.

L’histoire avec la Miss NK avait donc été l’occasion pour une troupe de “fans” de se mettre en rang et d’inonder nos fils d’actualités avec l’éternel combat Eto’o vs. NK, et notamment Goergette, la prude femme, mère, épouse digne, et tuti quanti vs. NK, la voleuse de gars, la maîtresse de base, la fille intéressée etc… De véritables camps se sont dressés, des groupes de soutien (je n’en ai pas cru mes yeux) pour Madame, Monsieur ou Mademoiselle.Je vous laisse donc imaginer ce que l’annonce du mariage hier a pu créer. C’était le paroxysme! Déclaration par-ci, insultes par-là, Facebook était en feu dans le monde Camerounais. Et là de m’arrêter, pour dire: je ne comprends pas. Je suis alien.

Oui, ce comportement n’est pas typiquement Camerounais. L’intérêt que je trouverais malsain pour la vie des stars est une maladie partagée dans le monde entier. Sous prétexte d’être fan (ou pas), et sous prétexte que ce sont des personnalités publiques, on s’arroge le droit d’entrer dans leur vie, de juger tel ou tel monceau, telle action, oublieux que nous sommes généralement du fait que ces stars ne montrent que ce qu’elles veulent bien montrer et si nous avions l’INFO et non les infos triturées par la presse à scandale, nous nous rendrions compte que pour beaucoup au-delà des paillettes, leurs vies sont soit très banales, soient très tristes ou somme toute même normales, mais en tout cas ne méritent en aucun cas l’attention, les bagarres, et l’extrémisme dont nous les entourons.

En ce qui concerne le cas spécifique à mon pays, ce mariage pour moi est un non-événement. En parler ici, c’est même déjà lui donner trop d’importance et j’assume d’être alien sur ce point. L’information est mère de savoir. Savoir qui est qui (comme on dit chez nous) est utile et important pour éviter les problèmes dans la vie, mais il y a un vaste monde entre avoir la bonne info et se pâmer ou prendre parti dans des affaires publiques.

Si les uns et les autres qui avaient les vraies infos, celles qui ne sont pas belles sur toutes ces personnes que nous souhaitons aduler, les publiaient, il n’y aurait plus grand chose à apprécier ou à admirer.

Laissons l’affairage dans nos chaumières, apprécions ces stars de loin et parlons, élevons les personnes que nous connaissons vraiment. Il y a de grandes réalisations anonymes au jour le jour (je songe à mon cousin et l’initiative familiale de remise de dons dans les écoles primaires de notre village), qui seraient dignes d’affairage positif. Mais au final, ce n’est qu’un avis et comme je l’ai dit au départ je dois être une alien pour ne pas comprendre ce besoin naturel. Moi, je préfère de loin vous écrire ici, partager mes pensées folles, mais ça c’est moi, à n’en point douter.

Sur ce, vos commentaires sont attendus en commentaires, sinon l’affaire-ci ne sera pas sucrée.

Love, Anna♦

PS: mention spéciale au #pro #anti Samuel, ou Georgette ou NK, ceci ne sera pas votre champ de bataille. Tout propos attaquatoire sera censuré (rires). A beg, je ne vous avais pas provoqué.

Advertisements

2 thoughts on “Affairages et compagnie

  1. On est deux alien. Je n’ai pas ressenti le besoin de me pencher sur leur mariage et tu m’informes de leur mariage
    Belgique article. Ton style a un peu changé

    Like

    1. oh ma mumu, ça faisait longtemps que je ne t’avais point lu. Looool, happy d’avoir une amie alien.
      Je dirais que mon style évolue, et puis écrire chaque jour, ça fait forcément évoluer.
      Happy you observed it.

      Like

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s