Les-mots

Les mots sont une destination


Moi-même je relis ce titre, et je me dis qu’il y a un problème. “Les mots sont une destination”. Ca fait “déclaration”, “promesse surréaliste”, “grande annonciation de grand prophète”.

Cependant, aussi étrange que ces quatre mots alignés les uns après les autres, ils sont le fruit d’une belle leçon de vie. Depuis quelques années, mais encore plus sur la dernière année, je ne garde plus rien. A l’époque, quand j’avais peur de moi et que je marchais avec poids dans la tête et le coeur, je ne disais rien. Je parlais beaucoup mais je ne disais pas grand chose.

Puis en 2015, j’ai décidé de m’exprimer, d’analyser, de l’ouvrir et j’ai commencé notamment à partager un peu plus ici sur “moi”. Dans la vie de tous les jours, j’ai aussi appris à parler et j’ai ainsi compris ma phrase prophétique: ” les mots sont une destination”.

Les mots sont une destination d’échange

Lorsqu’on se parle, ou lorsqu’on parle aux autres, on échange. Personnellement, j’étais comme je l’ai dit de ceux-là qui garde tout pour eux. Je me sentais parfois si mal, que mettre un mot sur ce que je ressentais, était trop douloureux. Alors, je me taisais. Je ne me parlais pas, je ne parlais pas aux autres. Je gardais juste des émotions désagréables et j’étais souvent de mauvaise humeur.

Même lorsque j’ai commencé à travailler dessus, le plus difficile a été d’échanger. Pour échanger avec moi-même, j’ai commencé à écrire ou du moins j’ai repris l’habitude perdue du journal intime. Par les mots, je créais l’échange avec moi-même. Je confrontais mes peurs, mes difficultés, mes manquements, mes envies d’être meilleure. Echanger ne signifiait pas trouver la solution. Au contraire, cela voulait simplement dire mettre ces fameux mots sur le mal.

Cette dernière année, je suis allée plus loin dans l’échange. Au-delà de m’écrire à moi-même, j’ai appris encore plus à échanger avec les autres. Je me suis efforcée d’être plus vraie, de dire même lorsque ça peut blesser. J’ai arrêter de me fermer à la discussion, à l’autre donc. Je me suis sentie suffisamment confortable avec moi-même pour aller vers l’autre.

J’ai pu échanger, en écoutant ce qu’on avait à me dire et j’ai souvent été surprise. Surprise des remarques positives, surprise de l’appréciation. L’échange m’a permis notamment en 2019 de mettre un terme à des relations manquées sans bagarre, sans haine, sans insulte. L’échange que je peux définir ici comme la rencontre à l’autre, nous a permis d’accepter nos différents, sans cérémonie.

Les mots ont donc permis l’échange.

Les mots libèrent totalement

Je ne garde plus rien. Je prends du temps pour définir. Je prends le temps d’analyser. Très souvent, je m’efforce d’obtenir la substantifique moelle (je voulais l’utiliser celle-là), sourire), mais au final je parle.

Ces dernières semaines, j’étais très silencieuse dans un domaine particulier. Je ne disais pas grand chose, pourtant je n’allais pas au top. C’était triste, et surtout éreintant. Toutefois, je n’avais en réalité pas d’autre choix. En effet, je n’arrivais pas à mettre un seul mot sur le ressenti. J’étais comme bloquée, paniquée, perdue. J’ai prié dessus. J’ai même demandé l’intercession d’autres femmes quant à cette situation spécifique.

Ave, Lumière. J’ai finalement pu dire les choses. Une fois, que je les ai dites, toute la peine s’est envolée. Je me suis sentie libérée, apaisée. Ca m’a pris près de trois semaines mais j’ai quand même pu y arriver.

Après les réflexions interminables, il y a juste paix et bonheur.

Les mots sont un médicament ou un poison

J’ai appris à parler, c’est vrai. Seulement, j’ai surtout appris à parler mieux. C’est bien beau de dire aux autres tout ce qu’on pense. Mais c’est encore mieux:

  1. De les écouter profondément. Ecouter pour comprendre. Ecouter pour accepter. Ecouter pour reconnaître les torts. De même, écouter pour apprendre
  2. D’éviter de blesser inutilement. On peut dire ce qu’on pense mais il est essentiel d’y mettre la manière. Trop souvent, nous rendons par nos mots, les autres responsables de nos peines. Or, nous sommes maîtres de nous-mêmes. Alors, même lorsqu’on se sent blessé, il faut choisir les mots justes. Il est magnifique d’impacter mais si triste de détruire, simplement au travers des mots.

J’ai ainsi appris à parler pour construire, pour grandir avec l’autre, ou le faire grandir. Il ne s’agit plus d’avoir raison mais de comprendre et se faire comprendre. Ceci me permet d’avoir des conversations qui même lorsqu’elles commencent sur un mauvais pied, finissent toujours bien. Personne ne devrait sortir blessé d’un échange de mots. Ce n’est pas nécessaire.

D’autre part, j’ai aussi appris à dire des mots doux, pour tout et rien. Il ne s’agit pas de vaines flatteries. Il s’agit simplement de reconnaître la beauté du monde et des autres. Je me dis souvent qu’une parole douce, peut changer la journée. J’apprends aussi à recevoir joyeusement toute parole gentille.

Les mots nous grandissent ou nous détruisent c’est au choix.

Les mots font partie de nous

Oui, pour dire ou faire dire, nous utilisons des mots. Ils sont donc bien une destination. Un moyen, peut-être plus mais une destination car avec eux nous partageons des messages, nous grandissons, nous mûrissons.

Beaucoup de paroles reçues en 2019 m’ont énormément grandie. Je me rappelle d’une conversation en Décembre, qui a changé ma perception de moi. Les mots dits ne m’étaient pas étrangers. Ils ne venaient pas m’apprendre une nouvelle. Ils m’ont juste permis de reconnaître une vérité substantielle. Je les ai reçu comme ce qu’ils étaient: un message.

Les mots font partie de moi et apprendre à exprimer le ressenti, les peines, les joies, le tout via des mots, est une grâce permanente. Je prends garde à ce que je déclare, et ce que j’appelle via mes mots. Les mots sont sans aucun doute une très belle destination.

Et vous qu’en pensez-vous? Quel est l’impact des mots dans nos vies, dans vos vies? Comment en tirez-vous le meilleur avantage? Vers quelle destination vous mènent-ils? Et d’ailleurs, partagez-vous mon avis? Parlons-en, ici, sur Facebook ou sur Twitter. Il est temps de renouer, vous ne croyez pas?

Love, Anna

2 thoughts on “Les mots sont une destination

  1. Chère amie, je me suis promenée dans votre texte, je pense que les mots nous façonnent et nous construisent mais nous aussi nous les changeons, avec chaque échange. Voilà une pensée que vous m’avez inspiré! April

    Like

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s