Je m’aime c’est le plus important


Tic Tac Tic Tac. Le mois de Mars s’en est enfin allé. Il s’en est allé avec son lot de peines, de douleurs d’incertitudes, de remise en question, d’abandon.

Tic Tac Tic Tac. Le mois de Mars s’en est allé et je vis encore, je vis toujours, je vis assurément. Le mois de Mars s’en est allé et j’ai dit ” je t’aime”, on m’a dit “je t’aime aussi” et je suis célibataire.

Tic Tac Tic Tac, le mois de Mars s’en va et j’ai envie de vous raconter une histoire.

Il était une fois, une petite fille qui avait rêvé de voir sa famille s’unir. Il était une fois une petite fille qui croyait au prince charmant et voyait en tout homme l’avènement de ce prince.

Cette petite fille devenue femme a un jour remis sa vie à Jésus. Depuis lors, elle a compris que rien n’allait de soi et que tout venait en temps utile et voulu.

Elle s’est ainsi forgée une carapace, un caractère en acier, confiante qu’elle s’est efforcée d’être dans les merveilles du Seigneur. Sa vie est en effet une succession de miracles journaliers, permanents pour lesquels elle pourrait à force écrire un livre.

Toutefois, cette carapace ne l’empêche pas d’avoir mal, très mal car les épreuves qui forgent son caractère, ne sont pas de faible intensité. Elles sont violentes, personnelles. Elles la poussent parfois à tout remettre en question, à avoir envie de tout abandonner, mais malgré tout elle trouve le sourire, la joie, l’accomplissement.

Cette petite fille, a grandi est devenue femme et cherche à devenir chaque jour la meilleure version d’elle-même. Cette femme a appris à pardonner, à ne conserver que le meilleur. Elle a appris à s’entourer, à sélectionner les énergies qui interagissent avec elle et se forge un mental pour voir grand en tout et pour tout.

Cette femme observe le monde, son pays, sa ville et se sent parfois frustré de ne pas pouvoir faire plus mais a appris que faire déjà ce qu’on sait être juste, est largement suffisant.

Cette dame se demande parfois comment on fait pour vivre à deux et se rend compte ces derniers temps, que ça vient tout seul.

Cette dame, cette maman dit merci pour tout et ne s’émeut plus des attaques. Elle se rappele qu’elle a une armée d’anges qui combattent pour elle.

Cette petite fille, cette dame, cette maman c’est moi et tous les jours ont une nouvelle saveur, une nouvelle couleur quelque soit les difficultés.

Ode à moi car de temps à temps, il faut pouvoir se rappeler ce qu’on a accompli et reconnaître notre beauté intérieure et extérieure.

Ode à tous ceux qui pourraient faire de même, se célébrer, et hésitent. Faites-vous, faisons-nous plaisir, la vie est courte.

Love, Anna ❤️

Advertisements

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s