Des rêves qui emplissent ma tête


Les yeux ouverts, je rêve grand. Je rêve d’un monde où tout irait sans faille. Que ce serait beau de se réveiller pour découvrir qu’en une nuit la paix a inondé la terre.

Des rêves, j’en ai par milliers. Suis-je une rêveuse ou une personne qui accomplit ?

Dans mon environnement, rêver semble parfois un luxe que je ne peux me permettre. En effet, tous les matins, je me lève pour faire face à mes difficultés, non responsabilités. Élever ma princesse, me nourrir moi aussi et atteindre mes objectifs journaliers.

Des rêves pourtant j’en ai tout plein la tête. Certains semblent si lointains, si irréalisables. Très souvent, peut-être un peu trop, je me dis “tu rêves trop” et pourtant chaque jour, je rêve un peu plus.

Par quoi sont occupées mes pensées de rêveuses ? Ça pourrait faire l’objet d’un roman autobiographique. Rêves de princesses, chimères de reine, envies d’ailleurs.

Des fois, dans mes rêves, je suis née ailleurs que dans l’Afrique en miniature. Ces rêves là en particulier me font honte. Comment pourrais-je renier qui je suis, mon identité ?

D’autres fois, mon pays s’est libéré comme par enchantement de tous ses travers. Nous avons passé la main démocratiquement et la paix est revenue sur les quatre coins de notre terre. Impressionnant !

Est-ce un crime de rêver si grand, si souvent? Ou le vrai crime est de ne s’arrêter qu’aux rêves ? Si j’avais réponse, je n’aurait certainement pas rédigé cette ode mélancolique.

Partagée entre joie et fatigue, envie de me dépasser et envie de me poser, je me devais de faire un tour par ici. Bien longue phrase que voilà. Elle est très certainement l’expression de mon désarroi.

Nulle inquiétude à avoir. Les jours “sans” sont de ceux où on cherche au plus profond pour retrouver l’entrain des jours “avec”.

Alors à la fin de cette journée plus ou moins ” sans”, je me prend à sourire malgré moi. Sourire de ces rêves si fous si grands. Ils me donnent trop souvent la sensation de vivre avec plusieurs personnes au sein de moi-même. Écrire comme on se saoule, sans retenue.

Si vous êtes arrivés jusqu’ici, merci d’avoir bien voulu pour quelques minutes marcher dans ma tête. Soyez bénis, et retrouvons-nous sur Twitter ou Facebook ou simplement ici pour parler de votre ressenti.

Nous pouvons aussi évoquer ce qui se passe dans vos rêves. Plus on est de fous, plus on rit!

Love, Anna ♥

Advertisements

2 thoughts on “Des rêves qui emplissent ma tête

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s