règles

Petit Guide du Cycle menstruel en cinq points


De par le monde, tout au long du mois et pendant une longue période de leur vie, les femmes vivent les effets de leur capacité à procréer. Il s’agit de ce qu’on appelle le cycle menstruel.

Alors, pourquoi cette envie de vous parler du cycle menstruel de toute façon? Lorsque ma Lil Princess est née, ce cycle chez moi a connu pas mal de dérèglements. En effet, avant sa naissance, je connaissais juste des désagréments (sévères mais habituels) pendant la période des saignements (la période des règles). Mais tout a changé, et tout le mois, est devenu une course à la poursuite de mon corps.

Pour la plupart des gens (et moi y compris pendant des années), ce cycle se limite à la période des règles. Cependant, ce n’est que la partie visible. Le cycle menstruel c’est plusieurs étapes tout au long du mois, qui peuvent pour certaines femmes affecter leur quotidien et leur rythme de vie.

J’ai donc décidé de partager dans ce billet, les éléments clefs que j’ai appris, afin de sensibiliser les jeunes filles et les femmes mais aussi l’entourage notamment leurs partenaires.

Le Cycle Menstruel c’est quoi?

Tout d’abord, revenons à la définition de base. Selon Docteur.clic, ” Le cycle menstruel est une période comprise entre le premier jour des règles jusqu’aux premier jour des règles suivantes. Les règles sont les pertes de sang  en provenance de l’utérus qui s’écoulent par le vagin chaque mois. Un cycle dure généralement 28 jours. Certaines femmes peuvent avoir des cycles plus courts (25 ou 26 jours), ou plus longs (30 à 33 jours). “

Oui, les mots utilisés pour décrire tout ça ne sont pas toujours très joyeux (rires). Dans le cycle, au-delà de la partie très connue des règles, il y a aussi celle tout aussi importante de l’ovulation. Elle intervient au 14ème jour (du cycle standard de 28 jours) et pendant cette période, la femme peut tomber enceinte. Après l’ovulation (environ une semaine après) intervient une période que je ne connaissais pas il y a moins de 18 mois, c’est celle du syndrome pré-menstruel. Ce syndrome se caractérise par un certain nombre de symptômes qui annoncent la venue des règles. Ces syndromes sont nombreux et pour certains très “agressifs”.

Et les règles douloureuses, qu’est-ce que c’est?

Avant la naissance de Lil Princess, je vivais ce qu’on appelle des règles douloureuses. Cela signifie que dès le premier jour, je ressentais des douleurs intenses au bas de l’abdomen. Elles ont une origine scientifique et notamment la contraction de l’utérus. Ce phénomène touche 50 à 80% des femmes et chez certaines, cela peut aller jusqu’à une nécessité d’hospitalisation ou de repos couché pendant la période.  Chez moi, les douleurs ont été tellement intenses dans mes années d’ado que j’ai parfois dû rester couchée. Puis j’ai découvert des médicaments contre la douleur. L’un d’entre eux était si puissant que je n’avais absolument plus mal. Une fois, je l’ai oublié et la violence de la douleur m’a convaincu d’apprendre à la supporter plutôt que l’éviter.

Au-delà des douleurs au bas de l’abdomen, et avant de donner naissance, je ne ressentais qu’une grande fatigue. Après mon accouchement, j’ai eu un choc. Généralement, chez moi au Cameroun, la pensée populaire suppose qu’après le premier accouchement, une femme n’aura plus de règles douloureuses. Ainsi, j’entendais trop souvent: “tu n’as qu’ à nous faire un enfant, tout s’en ira”.

Lorsque Lil Princess est née, vous n’imaginez pas ma joie. J’étais persuadée que mes douleurs prendraient (enfin) fin. Alors, un mois après, lorsque les saignements normaux ont repris, j’ai d’abord cru que j’avais un problème. J’ai découvert des sensations nouvelles: douleurs au bas ventre encore plus fortes, migraines d’une grande violence, nausées, diarrhée, douleurs dans le bas du dos, très grande fatigue. J’ai utilisé mon meilleur ami Google, et au fil de mes recherches, j’ai découvert que c’était des symptômes normaux associés aux règles douloureuses.

Et si ça c’était arrêté là….

Une plongée dans le syndrome pré-menstruel et les douleurs de l’ovulation

12 jours après la fin de ces premières règles post-accouchement, j’ai ressenti de violentes douleurs dans le bas-ventre. J’ai même failli ne pas travailler ce jour-là, tellement j’avais mal. Je n’y comprenais rien. Puis, j’ai regardé mon application pour la gestion de mon cycle (Clue) et j’ai découvert que j’étais en période d’ovulation. J’ai encore une fois utilisé l’ami Google, pour découvrir que les douleurs pelviennes (leur nom) étaient normales chez certaines femmes. #mercimèrenature.

Quasiment une semaine après, j’ai eu d’autres types de douleurs: poitrine douloureuse, migraines encore, fatigue puis baisse de régime physique, petite déprime, etc… Dans un premier temps, je n’ai pas réussi à faire 1+1. Puis mes règles ont commencé, et là encore je me suis renseignée. En effet, il s’agissait du syndrome pré-menstruel. De même, J’ai ainsi découvert que ce syndrome normal touchait 75% des femmes de façon légère mais qu’entre 20 et 30% pouvaient voir leurs activités quotidiennes affectées.

En somme, tout ceci était tout à fait normal, aussi douloureux et inattendu que cela pouvait me sembler. Et qu’en disait le Docteur?

L’avis du gynécologue

Alors, oui, j’ai fini par consulter. Je suis allée voir ma gynécologue (qui est aussi ma tata, la chance), pour comprendre. Ma première question “Mais Tati, on dit que les femmes n’ont plus les règles douloureuses après avoir accouché”. La femme de sciences a explosé de rire. En effet, cela n’aurait rien de systématique. Au contraire, chez certaines femmes (et c’est ce que je vivais), l’accouchement pouvait plutôt accentuer les effets du cycle.

Moi qui ne connaissait que les douleurs pelviennes des règles, j’avais ainsi découvert, les douleurs de l’ovulation, le syndrome pré-menstruel, et j’avais l’impression que tout mon corps était finalement géré par mes hormones. Cela fait près de vingt mois aujourd’hui que j’ai vécu ces changements. Ils ne se sont pas régulés. Certains mois, les troubles sont plus ou moins accentués. D’autres mois, ils sont d’une grande violence.

Le regard des autres

Je tenais à écrire ce billet pour partager le vécu quotidien de nombreuses femmes. Ainsi, certaines seront taxées d’irritables, de simulatrices (en entreprise), de paresseuses (dans les foyers). Pourtant, leurs douleurs sont réelles et leur vécu bien difficile. A vous les femmes, je vous encourage à parler ouvertement à vos êtres chers de ce que vous vivez. De même, recherchez du soutien médical. Il y a des médicaments qui peuvent vous permettre de vivre mieux.

Personnellement, je n’ai pas choisi la solution médicamenteuse parce que j’ai voulu apprendre à connaitre et contrôler mon corps. Au moment où je vous écris, les douleurs de ce mois sont intenses et lancinantes. Cependant, je me suis levée, je suis sortie et j’ai vaqué à mes occupations. Cela ne veut pas dire que je n’ai pas besoin d’attention, d’une petite aide. Je les prendrai volontiers. Alors, pour les uns et les autres, soyez attentifs aux femmes qui vous entourent. Derrière leur sourire, se cachent souvent de grandes douleurs.

Pour les femmes, la clef pour une vie plus facile, c’est aussi et surtout le suivi du cycle. Il faut l’observer, l’analyser, le prévoir. Aujourd’hui de nombreuses applications existent sur nos téléphones pour nous accompagner. Personnellement, j’utilise CLUE dont je suis très satisfaite. En effet, l’application m’a notamment permis d’identifier ces différentes périodes et de recenser les symptomes vécus. Ce n’est pas la seule, lisez cet article pour en découvrir d’autres. Sortez donc de la stigmatisation. Vous n’êtes pas seule et ce que vous vivez est tout à fait normal, il ne tient qu’à vous de le comprendre et de savoir en parler sans tabou.

Comme vous pouvez le constater, en 2018,  je souhaite prendre des risques, parler de choses différentes. Les thématiques ne seront pas toujours féminines, mais l’idée est d’aller un peu plus loin, au coeur du sujet. Si vous avez aimé, si vous avez des sujets à proposer, n’hésitez pas, parlons-en ici, sur Facebook ou sur Twitter. Merci.

Love, Anna♥

PS: Oui, oui le challenge continue. Je suis déjà à la phase où je ne compte plus. Mais ne vous inquiétez pas, lorsqu’on aura atteint 30 Jours pleins, je vous ferez signe. 

 

Advertisements

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s