mère

Histoire d’une mère et de sa petite fée


C’est l’histoire d’une mère, une jeune dame qui décidât qu’elle était prête à devenir maman.Depuis bientôt 15 mois que ma petite princesse est entrée dans ma vie, je me suis refusée à conter cette histoire. Je la trouvais trop personnelle, trop privée (rires).

En réalité, je ne raconterai pas ma vie de mère au sens propre. Je voudrais juste présenter la plus belle aventure de ma vie.

Depuis toute petite, j’ai toujours envisagé la maternité et le mariage comme deux éléments clefs de ma vie future. Certains éléments de ma jeunesse avaient rendu vitaux pour moi la nécessité de créer ma famille.

La personne divine, toujours surprenante a inversé l’ordre des choses. J’ai eu la maternité. Pour le reste, je ne peux que me prononcer sur ce que j’ai en l’occurence une magnifique fée.

La Rencontre avec ma fée

Lorsqu’on nous entendons parler de grossesse chez nos mamans et aînées, l’accent est toujours mis sur le côté difficile de l’aventure. Les petits bobos, la fatigue et surtout la nécessité d’être forte. Moins souvent, on nous parle des sensations. J’ai senti un petit être grandir en moi, parfois lutter pour rester à sa place et s’éveiller au monde. C’était juste incroyable. Nos 8 mois 1/2 de rencontres ont été parsemés de beaucoup d’embûches. Mais très tôt, nous avons créées notre lien. Je lui parlais, et à 5 mois instinctivement, j’ai commencé à l’appeler par ce joli prénom qui deviendra l’un des deux qu’elle porte aujourd’hui.

Ma fée, j’ai donc appris à la connaître dans mon ventre. C’était notre rencontre à nous, unique car personne d’autre ne pouvait réellement la comprendre. Puis, a eu lieu la rencontre physique. Je ne pensais pas qu’il était possible d’avoir un souvenir aussi précis d’un événement de sa vie.

Mon accouchement a été facile et difficile. Facile, car je savais qu’après, je rencontrerai ma fée et c’était le plus important. Cependant, difficile car tout semblait aller un peu trop vite. Je n’ai pas pu crier. Ma douleur (comme la plupart de celles que j’ai pu ressentir avant) était totalement muette. En effet, je ne voulais pas perdre le souffle et risquer de lui faire mal. J’ai crié en silence et j’ai prié à chaque instant pour tenir. Puis, je l’ai vu. Toute belle dès le premier instant, presque souriante. C’était le moment tant attendu et c’était tout simplement beau.

Les premiers mois avec ma petite fée 

Le premier trimestre s’apparente à un quatrième trimestre de grossesse. Dans mon cas en particulier, il a été ardu. Ainsi, j’ai traversé pas mal de soubresauts dans ma vie personnelle et ma santé demeurait chancelante. Mais, avant tout et surtout, elle était là. Au bout de deux semaines, elle faisait ses nuits. De même, au bout de deux semaines, elle souriait. Mon ange souriait!

Et elle a continué à grandir. J’ai pu apprendre vite à mieux m’en occuper et progressivement, nos liens se sont renforcés. Je ne voyais pas les longues heures de tétées. Encore moins, je ne considérais cet allaitement mixte commencé trop tôt. Tout ce qui m’importait, c’était la vie avec elle. Une vie différente à tout de point de vue.

En effet, déjà casanière, je suis devenue dans les premiers temps recluse, et ceci n’avait aucun impact négatif sur moi. Je ne voulais pas “gâcher” des moments que j’aurais pu passer avec elle. Mes priorités ont significativement changées. Elle était devenu (et demeure) mon premier moteur.

La vie avec ma petite fée tout simplement

Etre maman, je vous l’ai dit en introduction, c’était un désir que j’avais depuis l’enfance. Cependant, je ne pense pas que ce soit un désir de toutes les femmes. A vivre cette expérience, elle demande un dépassement de soi permanent. Notamment, on ne saurait être triste trop longtemps. La petite fée ne doit pas le savoir. On ne voudrait pas l’affecter.

De même, être maman nous impose une rigueur dans tous les champs de la vie. Qu’il s’agisse du travail, des finances à la maison, du respect de la propreté dans son espace, etc. Pour un enfant, on s’efforce toujours de faire au mieux. Mais cela demande bien évidemment de l’avoir désiré, de s’y être préparé et de le vivre pleinement.

Pour ma petite fée, j’ai dû et je fais toujours certains sacrifices. Toutefois, je ne les conçois ni ne les décris comme des sacrifices. Il s’agit tout simplement de la nouvelle orientation que j’ai donnée à ma vie. En d’autres termes, il s’agit du choix que j’ai fait d’être maman.

Avec ma petite fée, je bâtis une relation pleine d’amour, d’affection et de rires. Cette petite fille exige le meilleur de moi et rien d’autre. Je ne peux faire preuve d’excessive triste. Avec elle, impossible de se morfondre pendant très longtemps. Il faut reprendre le dessus, lui sourire sincèrement et lui transmettre des énergies positives.

Maman, mon bonheur

En conclusion, je suis maman et joyeuse. Lorsque je songe à ce qui a changé avec mon accouchement, je n’y vois que du positif. Ainsi, je ne souhaiterais pas faire de liste démoralisante des 10 choses qui ont changé après mon accouchement. En effet, rien n’a changé. J’ai juste été confrontée à une expérience qui  me forçait à avancer au socle de mes valeurs.

Je n’hésite plus à assumer totalement mes prises de position. Je ne fais que très peu de compromis. En effet, je sais que ma petite fée verra toujours le meilleur de moi. Il ne tient donc qu’à moi à être heureuse tout le temps et pour tout.

Il en est ainsi de mon parcours de mère. Il vient à peine de commencer, et j’aimerais dire RDV dans 10 ans ou 20 ans. Toujours est-il que lorsque je la regarde dormir, je vois ma plus belle réalisation sur terre.

Maman, Papa, que pensez-vous de la paternité ou de la maternité? Donnez-vos avis en commentaire, sur Facebook ou sur Twitter

Love, Anna♦

Advertisements

4 thoughts on “Histoire d’une mère et de sa petite fée

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s