endetté

Endettement et compagnie, parlons-en..


Aujourd’hui, j’ai fait une découverte sur l’endettement ou plutôt le surendettement du Cameroun. Tout a commencé, avec cette lecture de Cameroon Tribune,  publication extrêmement favorable au gouvernement, et l’un des relais privilégiés de toutes ses actions.

J’aimerais bien savoir si dans les pays dits développés, il existe des équivalents pour ce type de journal, mais tel n’est pas le but de l’article. Ici, nous parlerons en effet d’endettement. 

 Dans l’édition du 14 Septembre, du journal sus-mentionné, dès les six premières pages, on est confronté au surendettement croissant et probablement inéluctable de mon cher et tendre Cameroun.

Dans un premier article, on me parle d’un lac municipal situé dans la capitale du pays, Yaoundé. Pour son aménagement (notamment construction d’un hôtel 5 étoiles), le pays s’est endetté auprès de la Banque allemande (Deutsche Bank) pour la modique (très ironique) somme de 14 milliards de francs  CFA. Cet investissement sur deux ans, devra être terminé d’ici 2019 et doit engranger 5000 emplois. Je ne souhaite même pas faire l’arithmétique, faites-le à ma place. 5000 emplois (temporaires) pour une dépense éternelle, (vu qu’aucun échelonnement du prêt n’est même précisée dans l’article).

Quelques pages plus tard, un barrage hydroélectrique sur les berges de la rivière BINI (Nord-Ouest du Cameroun) sera aussi construit sous peu. Ici, il s’agit de 182 milliards de Franc CFA pour un prêt chinois. Le barrage sera t-il construit par des Camerounais? Peut-on espérer dans ce cadre, un véritable transfert de compétences? En somme, devrons-nous payer des frais de maintenance externe pour ce travail lorsqu’il sera rendu?

En continuant la lecture du journal, je découvre d’autres projets, d’autres initiatives, qui sans pour autant appeler à l’endettement direct, suppose tout de même une implication forte et substantielle des bailleurs de fonds internationaux. Lorsqu’on sait que chez nous, le niveau de corruption est élevé et notamment le détournement de deniers publics, comment ne pas être effrayé au vu de notre niveau croissant d’endettement?

En faisant une petite recherche Google avec les termes “taux d’endettement Cameroun”, je suis tombé sur cet article qui mentionnait que selon une publication de la Banque Mondiale (African Pulse V17 du 11 Avril 2016 disponible ici), le Cameroun ainsi que 11 autres pays d’Afrique Sub-Saharienne, aurait atteint la barre des 26% de taux d’enttement, pourcentage les faisant passer dans la liste des pays à risque d’endettement élevé). Je vais prendre le temps de lire en détail le rapport de la Banque Mondiale, mais j’ai ainsi été confortée dans deux faits:

  • Mon analyse se tient
  • L’information est accessible pour tout citoyen qui souhaite l’avoir

Ceci m’emmène donc à un autre questionnement. Trop souvent, nous avons la critique facile sur les actions de notre gouvernement et nombreux sommes-nous à souhaiter l’alternance. Mais, au final, sommes-nous conscients de la situation réelle de notre pays et de certains des actes qui quelque soit le nouveau gouvernement et sa volonté manifeste de changer les choses, finiront toujours par plomber le développement?

On peut penser qu’il sera facile d’envoyer en justice le gouvernement actuel pour qu’il rende des comptes, comme c’est d’ores et déjà la mode en Afrique lors des alternances. Mais j’ai envie de dire, rendre compte de quoi? La récente polémique sur l’application d’un nouveau code pénal au Cameroun, nous a démontré à quel point au final le citoyen n’était maître de rien ou de pas grand chose dans notre pays.

En effet, chaque année est validée à l’assemblée nationale le budget de fonctionnement des différents ministères camerounais. Or, quels sont donc les parlementaires que nous avons? D’aucuns me diront qu’ils sont essentiellement du parti au pouvoir. Cependant, l’opposition est représentée, même en nombre minoritaire. Les députés ont-ils interdiction de poser les questions de leur choix? Pourquoi n’y a t-ils pas entre ces personnes minoritaires de l’opposition, et le public, le peuple, des rencontres, des invitations à la participation citoyenne, du partage pour nous inciter à poser des questions, qu’ils pourront présenter à notre place dans l’hémiscicle?

Qu’en est-il donc réellement de la participation du peuple dans le fonctionnement et l’évolution de notre pays? Comment pouvons-nous faire différemment pour avoir notre mot à dire sur ces prêts contractés en notre nom à tous?  Sur ces prêts qui vont affecter le futur de nos enfants? Que font les différents partis politiques de l’opposition qui pour certains souhaitent avoir nos voix en 2018, pour nous informer sur les manquements réels dans la politique de gestion et d’administration du pays?

A part citer le passé, citer nos anciens héros comme des étendards de notre misère? Quelle est donc l’action citoyenne et politique de ceux qui voudraient prendre le pouvoir plus tard? Je ne dis pas cela car je leur enlèverait ce droit. Je le dis, car il me semble qu’ils sont censés être les derniers remparts que nous citoyens avons pour exprimer ne serait-ce qu’un tout petit peu nos voix.

L’endettement est un mécanisme rapide de développement mais c’est un mécanisme risqué, je dirais même dangereux. Or c’est celui qui a été choisi à notre place, pour soi-disant nous développer, et de plus pour un développement qu’au jour le jour, nous ne voyons que guère les résultats. Tout est affaire de 2019, 2021, 2035, etc… Oui émergence mais à quel prix?

Je m’en vais là stopper mon épanchement malencontreux sur ce petit espace qui est le mien et je vous laisse, chers amis, chers compatriotes ou cher lecteur (Camerounais ou pas), avec ces quelques questions:

  1. Endettement et développement économique, quels risques, quels enjeux?
  2. Information du citoyen sur la gestion du pays: quel rôle pour les parlementaires?
  3. Politique et économie, politique et développement: comment aller au-delà des mots?
  4. Opposition au Cameroun (et ailleurs): quel rôle dans une meilleure gestion du pays entre deux élections?

Je finirai en disant comme je l’avais souligné récemment dans cet article sur l’alternance au Gabon

La politique ce n’est pas le pouvoir du peuple et ce ne le sera jamais nulle part dans le monde. La politique ça doit être encadré par l’action civique, par l’engagement de chaque citoyen a voir son pays changer, tous les jours, et surtout entre les élections.

A bon entendeur…

Love, Anna♦

Advertisements

7 thoughts on “Endettement et compagnie, parlons-en..

  1. En effet, l’endettement est un pari tres risqué mais qd on connaît le pays avec la corruption et les autres fléaux ambiants il ya fort à parier que le Cameroun des infrastructures dont on fait la promotion dans les médias. Mais passons! MoI j’ai un véritable pb avec l’état qui construit les hôtels. Ou sont les investisseurs et les grandes chaînes d’hôtels dans un pays où la diversité touristique devrait suffire à attirer les investisseurs.
    Affaire de barrages ceux qui existent sont dans quel état ?

    Liked by 1 person

    1. Tu parles de pari risqué. J’avoue que j’ai du mal à comprendre la sincérité et le sérieux de ces politiques mais bon. Ne me parle pas alors des hôtels. Par contre pour les barrages, le besoin est réel et conséquent. On a un déficit énergétique dû à l’explosion de la population et de la conso des ménages. Maintenant, les prix payés sont-ils les prix réalistes et économiques, other question.

      Liked by 1 person

  2. Waaa Anna. Tu viens d’écrire un article que j’avais prévu écrire d’ici peu. Je le ferai tout de même. Comme toi j’ai des inquiétudes au sujet du taux d’endettement de ce cher pays. Il semble qu’aucun projet n’est financé par nous. J’ai fait une série de tweets ce matin avec le HT #DettePublique où je partage les chiffres sur l’endettement dûCameroun, c’est inquiétant. Et le citoyen reste la passif. Tout ira de travers tant qu’on ne s’engagera pas nous les citoyens à suivre de près les actions de nos dirigeants.

    Liked by 1 person

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s