Bloguer

Bloguer rime t-il avec argent?


Hello to my dear readers,

Bonjour à tous ceux qui sont abonnés, à ceux qui passent occasionnellement, à ceux pour qui cet article sera l’occasion de découvrir ou non le blog.

Comme souvent, je me posais une question, et comme souvent, cette question ne pouvait rester sans réponse, donc j’écris.

J’écris aujourd’hui à propos du statut de blogueur. Aujourd’hui, dans l’entourage de mon fil d’actualité sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter notamment), je suis confrontée à une forme de besoin de professionnalisation de la blogosphère notamment au Cameroun. On souhaite bâtir, grandir et surtout rendre “rentable” à terme le statut de “blogueur”. On voudrait donner et préciser le statut “d’influenceur” et les uns et les autres, de manière consciente ou inconsciente, rivalisent d’ardeur pour avoir leur place dans cette sphère et probablement leur place dans le gâteau qui va se définir, s’établir. Et je ne cesse de songer: “pourquoi est-ce nécessaire?”, “quel est l’apport?”. 

En effet, naïvement, j’ai toujours vu dans le blogging, une opportunité somme toute très égocentrique (qu’on l’admette ou non) de partager son opinion avec le monde sur un sujet précis ou pas. Wikipédia d’ailleurs sous-tend cet avis (oui, je sais ce n’est pas une référence) avec ce petit paragraphe:

“Bien que la plupart des blogueurs hésitent à donner une définition claire de leurs intentions, la majorité des blogs s’utilise à des fins d’auto-représentation, et la plupart se forment autour des affects et des idées propres à leur(s) auteur(s). Utiliser un blog représente en effet un moyen de définir son identité, et en particulier une identité en ligne. C’est pour cette raison que la presse et l’opinion populaires sont parfois amenées à fustiger (souvent à tort) l’égocentrisme des blogs.”

De même, j’ai aussi vu dans le blogging, au travers de l’expression d’une opinion, le moyen de faire bouger les lignes notamment chez nous en Afrique, où les luttes pour les libertés individuelles sont encore nombreuses. Grâce à la plateforme Mondoblog, j’ai notamment découvert de belles plumes, activistes, un peu partout en Afrique. J’ai aussi souvenir du mouvement “Coup de Balai” au Sénégal qui avait vu son origine dans la blogosphère. En somme, avant de voir la fonction “mercantile” du blogging, j’ai toujours vu sa fonction “littéraire”, “citoyenne”, “engagée”.  Lorsque je visite par exemple une plate-forme comme Médium, c’est essentiellement ce que je vois.

J’en viens donc à me poser cette interrogation: pourquoi détournons-nous toujours les outils à notre disposition à des fins personnelles/mercantiles? Quel est l’intérêt d’avoir une reconnaissance professionnelle, si c’est uniquement pour être invité dans les évènements d’entreprise, faire leur promotion, recevoir des gadgets, etc… Au final, je n’ai d’ailleurs rien contre cela mais je m’interroge juste sur le fait que ce soit toujours ce qu’on voit d’abord.

Aujourd’hui lorsque j’entends parler de blogging autour de moi au Cameroun, j’entends surtout les mots “notoriété”, “trafic”, et j’ai le sentiment sur ma petite case ou depuis ma petite biblio, d’être un peu “cucu la praline” avec ma volonté de parler de tout et de rien, de m’exprimer en permanence par l’écrit et de parler parfois/souvent de sujets qui dérangent, de choses qui touchent. Et puis je vois quand même des initiatives comme celle de Befoune (qui par son blog veut bâtir en nous l’esprit de citoyenneté) ou The Blog Contest (qui sublime avant tout l’écrit) et je me dis qu’il y a un peu et même beaucoup d’espoir.

Dans cette Afrique qui est la nôtre, dans ce Cameroun qui est le mien, utilisons-nous réellement le peu de liberté d’expression que nous avons pour éventuellement dénoncer les maux de notre société ou choisissons-nous de fermer les yeux? N’avons-nous pas le beau souvenir de cet élan du cœur lancé par le collectif des “Blogueurs Camerounais” sur le thème #stopbokoharam? C’était une superbe initiative que j’avais beaucoup aimé, qui m’avait donné le sentiment d’écrire pour apporter de la valeur. Elle avait été lancée notamment à l’initiative de Florian Ngimbis, un blogueur réellement engagé

Au final, chacun s’exprime à sa manière et sur les sujets qui lui portent à cœur. Cependant, je ne peux m’empêcher que l’association permanente avec la recherche d’argent, le capitalisme inséré en tout et pour tout, sont des maux qui minent notre génération, qu’on soit blogueur, entrepreneur, étudiant, etc…Les valeurs fichent le camp, le “tout de suite”, “toujours plus” prend de plus en plus la place sur les “mieux”, “différemment” et “plus loin”.

Je partageais une opinion, toute au plus une interrogation. Je ne sais pas si vous serez deux, dix, cent ou trois cent à lire. Chaque vue sera déjà un petit bonheur, mais vos commentaires, votre opinion seront encore plus d’intérêt pour continuer ce débat ouvert.

Love, Anna♦

Advertisements

13 thoughts on “Bloguer rime t-il avec argent?

  1. Ce billet tombe à point nommé. Je me demande si l’aspect mercantile de la chose permettrait au blogueur de conserver son impartialité. Quelque soit le sujet sur lequel on “blogue”, le blogueur est tout d’abord celui qui, par son partage, “révèle”. Une révélation, qu’elle soit sur le thème de la beauté, de la cuisine ou de la démocratie, peut-elle être fiable si elle est monnayée ?

    Liked by 1 person

  2. Pour moi sérieusement la question ne se posait pas. J’aime lire je t’ai découverte au travers d’un article que tu as écrit sur Locko, j’ai aimé et je me suis abonnée. A travers ton blog j’ai découvert the Blog Contest et je suis aussi les autres blogueurs dès à présent. Moi je vous encourage à faire et bien faire ce qui vous passionne, le reste viendra par dessus votre satisfaction personnelle qui à mon avis est le plus important.

    Liked by 1 person

    1. Joliment dit Corine. Merci pour le soutien. Personnellement, je ne recherche pas l’argent car écrire est un plaisir. Si ça vient un jour, par hasard lol, tant mieux. Merci pour le temps que tu prends pour commenter, c’est agréable.

      Like

  3. Une chose est sûre on ne recherche pas la même chose. Beaucoup se laisse griser par des blogueurs célèbres oubliant qu’au départ ceux là bossaient d’abord le contenu, travaillant à créer un label… beaucoup ne passaient pas argent à la base…. Moi je me dis! Bosser d’abord le reste c’est bénef

    Like

  4. Une chose est sûre on ne recherche pas la même chose. Beaucoup se laisse griser par des blogueurs célèbres oubliant qu’au départ ceux bossaient d’abord le contenu, travaillant à créer un label…

    Liked by 1 person

  5. Tu as posé une question tellement intéressante, tellement… Mais bon.

    Répondons.

    Je pense que le fait de blogging est une activité qui pour ceux qui la pratique devient vite Très chronophage, et au bout d’un moment le besoin se fait sentir, celui d’un retour sur investissement.

    Maintenant c’est vrai que l’argent est une nécessité de plus en plus… Impérieuse sous les cieux tropicaux, mais d’une certaine manière tu as raison. Pourquoi ne pas chercher un blogging plus éthique plutôt qu’un blogging plus professionnel?

    Liked by 1 person

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s