Tobassi

Tobassi, ou une certaine vision de la femme #TBSC4E1


Il était une fois, une pratique ancestrale permettant à tout individu homme ou femme, de s’approprier éternellement l’amour voulu ou forcé de l’autre. Elle existe dans de nombreux pays d’Afrique, mais au final aussi dans les contrées européennes (élixir ou filtre d’amour. Dans mon doux Cameroun, il porte le nom francisé TOBASSI mais originellement TOBESSI signifiant “assieds-toi” dans la langue vernaculaire dont ce mot est issu.

J’ai insisté dès le départ sur le fait que cette pratique est mixte, et c’est bien sous cet angle que je vais choisir de l’aborder. En effet, expliqué en français simple, il s’agit de faire de l’élu de son cœur sa propriété, obtenir son amour même s’il ne veut pas au départ du nôtre. Rien de bien dramatique pourrait-on penser mais au final, se pose t-on parfois les bonnes questions? 

A l’aune du TOBASSI, est au final une certaine vision de la femme en Afrique notamment. Cette femme tributaire de son homme, tributaire d’un mariage, d’un foyer pour être épanouie et prête à tout pour l’obtenir. Cette femme, tributaire du pêché originel commis par Eve, et sans cesse en passe de se vendre à Satan, aux démons ou de les représenter. Cette femme source de destruction de couples, de familles (car les maîtresses utiliseraient aussi le TOBASSI pour prendre le contrôle du couple).

Quand on pense Tobassi, on devrait penser femme mauvaise. Or, cette pratique est mixte. Des hommes aussi n’hésitent pas à passer par ce subterfuge pour obtenir les faveurs de l’élue de leur coeur, mais au final, on mettra toujours en valeur la femme.

Lorsqu’on pense TOBASSI, on perpétue l’image de cette femme qui doit tout faire pour séduire, tout faire pour obtenir le mari et bien évidemment tout faire pour le conserver. Tout se passe dans nos sociétés comme s’il était du devoir unique de la femme de garantir l’existence du couple. Cela passe par des sacrifices, par le principe machiste de “supporter” tous les errements de son homme, sous prétexte que son bonheur ne pourrait se définir qu’en fonction de son statut de femme. Pour atteindre donc ce bonheur, le TOBASSI est le premier chemin ou pour celle qui est déjà mariée, c’est l’image même de la femme mettant tout en exergue pour maintenir son foyer.

Dans cette logique qui sous-tend la vie de couple depuis des siècles, et en somme dans une interprétation fondamentalement machiste qui me semble plus affirmée aujourd’hui qu’auparavant, l’homme serait cet être libre, supérieur, à qui tout est dû et qui pour un peu qu’il s’acquitte du bien-être financier du foyer, serait libre d’aller par monts et vaux, et ce comportement pourrait être aisément justifié par le fait que le TOBASSI de sa femme n’aurait pas su être puissant. Elle n’aurait pas su le satisfaire.

Le TOBASSI en somme, au-delà d’être une pratique que je pense réelle et source parfois de grands malheures, le TOBASSI est avant tout pour moi, le reflet maladif de cette femme africaine qui refuse de prendre son destin en main. Le TOBASSI demeure l’expression de cette incapacité pour de nombreuses femmes à se satisfaire d’elles-mêmes, à croire en elle et de vivre au travers d’un homme.

Cela me rappelle à la réflexion sur le bonheur qui anime beaucoup mes pensées ces derniers jours, mais aussi à une réflexion plus large sur la condition de la femme en Afrique, et au Cameroun en particulier.

Eve, telle que créée par le Très Haut (pour les chrétiens) était avant tout la côte, le support de l’homme, pas son esclave, ni son objet. La femme séduite par le serpent, a certes provoqué ce qu’on appelle le pêché originel mais elle a en payé le prix fort, si on l’associe avec la punition sur les douleurs de l’enfantement. Ainsi, les femmes aujourd’hui doivent pouvoir se rappeler en tout temps qu’elles ont déjà payé le prix et qu’il leur faut pouvoir se détacher de l’homme. Se détacher de l’homme ne signifie pas être célibataire sans enfant ad vitam eternam.

Non, cela signifie simplement, s’aimer, s’assumer et partager ces ondes positives qui à elles seules sont plus puissantes que le plus puissant des charmes (TOBASSI).

C’était mon opinion sur le TOBASSI, participation en mode freelance au challenge “The Blog Contest”, pour la 1ère édition de sa 4ème saison. Retrouvez les articles des membres du Blog Contest, en cliquant sur leurs noms ci-dessous.

Elie (un geek sympa)

Leyopar (une fille qui en a plein dans la tête)

Tchoupi (ce meilleur globe-trotter)

Yann (Togolais et fier de l’être)

Obone (une fana d’Afrique tout comme moi)

Ardy (je vais encore bien le lire lol)

Love, Anna♦

Advertisements

12 thoughts on “Tobassi, ou une certaine vision de la femme #TBSC4E1

  1. L’ecriture est abouti
    Le Texte est tellement digeste
    L’approche est tranchée et surtout réussite
    Un peu de colère quand même dans la tonalité du texte je perçois! Normal elle a de la passion à revendre sur des sujets qui la touche personnellement, ah oui la sensibilité est femme

    enfin J’ai pu lire ce que j’attendais ” Le Tobassi n’est pas seulement une affaire de femme”

    ” le TOBASSI est avant tout pour moi, le reflet maladif de cette femme africaine qui refuse de prendre son destin en main. Le TOBASSI demeure l’expression de cette incapacité pour de nombreuses femmes à se satisfaire d’elles-mêmes”

    Bravo je deviens dès cet instant Fan de ta page

    Liked by 1 person

  2. Reblogged this on In the eyes of Leyopar and commented:

    “…le TOBASSI est avant tout pour moi, le reflet maladif de cette femme africaine qui refuse de prendre son destin en main. Le TOBASSI demeure l’expression de cette incapacité pour de nombreuses femmes à se satisfaire d’elles-mêmes, à croire en elle et de vivre au travers d’un homme….. “J’aurais pas dit mieux

    Liked by 1 person

  3. Reblogged this on and commented:

    S’aimer, s’assumer et partager ces ondes positives qui à elles seules sont plus puissantes que le plus puissant des charmes

    Like

  4. Well well wel…. Quand je lis ton article je réalise que j’ai été terre à terre… Lol plus sérieusement… Je suis de ton avis….. Avoir un homme à tout prix quoiqu’il en coute quelque soit les moyens ou les subterfuges pour sauver l’honneur et ne pas être la seule à ne pas être casée….

    Oui le tobassi c’est aussi ca espérer une meilleure vie grace à klkun….

    Vive le TBC j’adore ton angle

    Liked by 1 person

    1. oh terre à terre non, moi j’ai bien aimé mon article. Mais il est clair que je voulais quand même prendre le contrepied des différents aspects présentés d’où cette proposition.
      “Oui le tobassi c’est aussi ca espérer une meilleure vie grace à klkun….” – tu as tout dit
      “Vive le TBC j’adore ton angle”, vive vos lecteurs et leurs choix tough.

      Liked by 1 person

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s