Féminisme et moi, un débat sans fin..

Féminisme, féminisme, féminisme.

J’ai lu sur les trois derniers mois, un certain nombre d’articles notamment de blogueuses africaines, qui avaient tous en commun de proposer leur vision du féminisme. D’expliquer pourquoi soit elles l’ étaient, soit elles ne l’étaient pas, ou elles essayaient de comprendre le pourquoi de l’un ou l’autre.

J’ai lu, je me suis ouverte à leurs différents points de vue et je demeure profondément perplexe. Oui, je me demande réellement ce que ce qu’être féministe. En effet, j’ai grandi auprès de femmes d’exception mais dont je ne saurai dire si elles sont féministes ou pas, car cela n’a jamais fait partie de leur prisme de réflexion et de ce fait de leur prisme d’éducation. Ma mère, par exemple, qui est mon premier modèle, m’a appris toute petite que le premier mari d’une femme était son travail, et donc en bas âge, ses études. Elle m’a appris qu’une femme devait être digne, se respecter, respecter son corps. Elle m’a appris que pour vivre heureux, il fallait vivre chez soi. Elle m’a appris à croire en mes rêves et à me donner tous les moyens de les réaliser. Elle m’a appris comment on se faisait respecter des hommes en particulier et des autres en général. Elle m’a appris ce que c’est qu’être une mère d’exception, et combien l’absence de maternité dans la vie d’une femme pouvait peser. Elle m’a appris que le mariage c’était important et ça apportait de l’équilibre. Elle m’a appris que la différence n’était pas un crime mais qu’il fallait que chacun puisse la respecter. Elle m’a encouragé à me cultiver. Elle m’a donné le goût de la lecture, de la musique, elle m’a appris à tenir une maison, et j’admire toujours ses talents de bonne cuisinière.  Continue reading “Féminisme et moi, un débat sans fin..”

Advertisements