sourire-a-la-vie

Quand la vie te sourit….


Quand la vie te sourit, il faut sans cesse lui sourire en retour, ne pas regarder en arrière une seule seconde et dire merci.

Lorsque la vie vous sourit, dites-vous qu’elle peut être pire. Que les moments durs peuvent être là mais ne le sont jamais de façon permanente.

Lorsque la vie vous sourit, prenez ce qu’elle vous donne. La tristesse nous envahit si facilement. Une semaine ne se passe plus sans que je découvre des amis perdant des êtres chers, des personnes proches ayant échappé à la mort. Et dans ma propre vie, tout n’a pas été sourire tout le temps.

2016, qui est déjà arrivé à sa moitié, est une année que je n’oublierai pas sans aucun doute pour des raisons aussi multiples qu’aux émotions variées: peur, tristesse, joie, plénitude, dépression, renaissance, renouvellement, engagement, remise en question, changement.

Mais 2016 sera véritablement l’année où j’aurais appris en toute circonstance à sourire à la vie. J’aurai ré-appris et pesé le sens du mot “famille”, des mots “ami”, “ennemi”. 2016 c’est l’année où je pourrai dire que j’ai dans mon sang, dans mon corps vécu les merveilles de Dieu et son incroyable générosité.

2016, sera cette année où un certain mois de Janvier, pendant quelques instants, je me suis sentie passer de vie à trépas. Dans ces instants, j’ai véritablement compris le sens de l’expression ” Dernière prière”, et j’ai testé la profondeur du mot “responsabilité” car ma dernière prière n’a tenu qu’à “sauve ma fille”.

2016 sera cette année où j’ai décidé de ne plus avoir peur, de tout oser, d’aller jusqu’au bout de mes rêves car rien ne peut m’arrêter et tout peut s’arrêter là, tout de suite où je vous parle.

2016 sera cette année où j’ai validé définitivement l’importance de la générosité. Je vous le dis, il ne sert à rien de faire le mal. Il ne sert à rien d’envier. Il ne sert à rien d’être vindicatif. En tout, et parfois à l’excès, je m’efforce de pardonner lorsqu’on me fait du tort et de faire le bien et uniquement le bien. Forte de caractère, je peux parfois blesser par mes paroles, mais au fond je ne vise jamais le mal et c’est bien pour cela que je me permets d’être authentique.

2016 sera cette année où on m’aura rendu avec bienveillance ma générosité. Je pense à cette chaussure offerte par un petit-frère reconnaissant (merci encore Charles). Je pense à tous ces petits et grands cadeaux reçus pour ma fille (je ne peux que dire merci mille fois). Je pense à ceux qui me protègent par leurs prières, leurs mots de paix, leur sollicitude. Je pense à ma mummie, amie perdue, si vite retrouvée (Tina, la mère des princesses, I love you), à Mr. Ghana, trop d’amour my dearest friend, et mon autre moi, my bestie Di, you know it all.

2016 est l’année de mes trente ans. Une année où j’ai définitivement fait le deuil de mon passé, où j’avance chaque jour un peu plus. Eh oui, envers et contre tout, la vie me sourit en 2016 et j’ai juste envie de dire MERCI.

La vie me sourit. La vie m’a donné une famille (Mummy, Dad, my lovely bro and sis) formidable, présente, solidaire, protectrice. Je suis infiniment reconnaissante pour tout cela.

La vie me sourit avec une histoire d’amour qui se clot mais dont je ne garde que le positif, et une histoire d’amour qui commence, la plus belle des histoires d’ailleurs, la rencontre avec Lil Princess.

La vie me sourit et quand la vie nous sourit, il faut savoir en profiter au max. Alors, je profite. Je souris, j’écris, je dis merci et j’avance.

Blessings,

Love, Anna♦

Advertisements

4 thoughts on “Quand la vie te sourit….

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s