Papa est parti, comme il l’a voulu

A chaque fois que je porte des douleurs et je me décide à écrire ici, je relis un de mes plus récents articles.

Ce matin, je n’ai pas échappé à la règle. Déterminée à vous parler de mes peines, je suis donc tombée sur cet article intitulé : “Au jeu de la vie, il n’y a que des gagnants”.

A le relire, je me suis donc résolue à vous parler non de la douleur de la perte de mon papa chéri (objet initial de ce texte) mais du bonheur de l’avoir connu. En effet, “Papa est parti comme il l’a voulu”.

Continue reading “Papa est parti, comme il l’a voulu”

Advertisements

Elle a lu- Le Zahir- Paulo Coelho

Je n’avais jamais lu de Paulo Coelho avant de lire le Zahir.

J’avais donc un certain nombre d’appréhensions pour comprendre le phénomène Paulo Coelho,tout autant que m’intéresser au livre et à son intrigue.
Je me suis en effet souvent méfié des best-sellers en particulier lorsqu’il s’agit de développement personnel.

C’est donc avec un mélange d’appréhension et d’intérêt que j’ai découvert ce livre.

Continue reading “Elle a lu- Le Zahir- Paulo Coelho”

Romantisme.

De ce romantisme qu’il faudrait tuer…

Romantique. Quand on songe au cours étrange de nos vies, de nos jours, il me semble qu’il y a des sentiments qui dénote d’une certaine folie.

Être romantique s’apparente pour moi à ce poil de folie. Pourtant, romantique, il me semble que je le suis envers et contre tout. Continue reading “De ce romantisme qu’il faudrait tuer…”

passion amoureuse

Et s’ils étaient aveugles?

Il y a quelques jours, Gérard avait changé ou plutôt, il se sentait changé. Au cours des six derniers mois, il avait réussi malgré tout à garder platonique sa relation avec Anaïs. Il avait laissé des sentiments se développer en lui mais jamais sans franchir la ligne ultime. Mais ça c’était avant. Continue reading “Et s’ils étaient aveugles?”

vie-de-couple

Et s’ils étaient sourds-muets?

Il était six heures du soir. Ils étaient attablés pour le dîner, un peu plus tôt que de coutume. Gérard avait en effet prévu de ressortir et insistait toujours pour dîner en famille. Par amour, pour sauver les apparences, par responsabilité? Nul ne saurait le dire. Emilie, elle c’était fait une raison. Elle avançait dans la vie au gré de ses humeurs. Elle vivait au travers de lui et accessoirement de leurs deux enfants, Rita et Antoine âgés respectivement de cinq et trois ans. Ils l’occupaient assez pour qu’elle puisse oublier le reste. 

Six heures du soir, comme six ans, durée de leur mariage, le solde de deux ans d’amourette. Emilie ne se rappelait plus bien ce qu’avait voulu pleinement dire “être amoureuse”. Elle était la femme de Gérard, et elle ne savait pas bien si différence il existait. Ne se mariait-on pas par amour? Elle avait rencontré lors de sa deuxième année de master, les rêves pleins la tête. Lui travaillait déjà depuis quatre ans. Ils avaient cinq ans d’écart. C’était le JCD, agréable, charmeur, à l’écoute, elle avait tout de suite craqué. Etait-ce parce que son Master 2 en gestion des projets environnementaux, avait été sans suite professionnelle? Etait-ce parce qu’il lui avait souvent répété qu’elle était sa reine et qu’elle n’avait pas besoin de travailler? Toujours est-il que huit ans après, elle n’avait finalement jamais travaillé et était devenue “par amour”, une femme au foyer hors pair.

Continue reading “Et s’ils étaient sourds-muets?”