guerir

Comment guérir de nos blessures?

« Tes messages sont de plus en plus bizarres ». Ces petits mots d’une amie m’ont touchée comme une épée qui transperce le cœur, tellement ils semblaient justes.

Depuis quelques mois, j’ai l’impression de voguer à contre-courant de ma vie et c’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle j’écris moins (je l’expliquais récemment ici) car je garde plusieurs choses et je n’ai parfois pas le courage de les exprimer.

L’année 2019 pour moi, aura été jusqu’à présent une année de « confrontation ». Je ne prends pas ici ce mot dans son sens négatif (quoique). J’ai fait face à moi-même, je suis allée au plus profond et une nouvelle personne est en train de se dessiner petit à petit, en partie dans une extrême douleur. Grâce à mon amie Befoune, j’ai découvert un compte Instagram, qui me permet de donner un nom au processus que je vis: « Self-healing ».

Continue reading “Comment guérir de nos blessures?”

Je vous parle simplement

Écrire ce n’est pas toujours obligé d’avoir un sens. J’ai envie de gratter du papier tout simplement.

Je me suis rappelée récemment que ce blog était un espace personnel. Qui dit espace personnel dit faire ce qu’on y veut.

Lorsque je l’ai créé, en 2014, il n’y avait pas de direction assumée, juste l’audace d’avoir tenté Mondoblog et d’avoir réussi. Ce que ça me rappelle, il ne faut pas toujours une raison pour tout.

Continue reading “Je vous parle simplement”

Ça ne va pas et je ne sais pas pourquoi

Oui, ça ne va pas, et ça devrait pourtant aller. J’ai de nombreuses raisons en cette vie, d’être heureuse, reconnaissante et surtout pleine d’espoir mais ça ne va pas et je devais l’écrire.

Ça ira sûrement mieux dans une heure, demain ou même dans cinq minutes. J’arriverai sûrement par la méditation, la volonté, la patience à vider mon esprit des quelques pensées négatives qui me bloquent mais là ça ne va pas.

Continue reading “Ça ne va pas et je ne sais pas pourquoi”

Papa est parti, comme il l’a voulu

A chaque fois que je porte des douleurs et je me décide à écrire ici, je relis un de mes plus récents articles.

Ce matin, je n’ai pas échappé à la règle. Déterminée à vous parler de mes peines, je suis donc tombée sur cet article intitulé : “Au jeu de la vie, il n’y a que des gagnants”.

A le relire, je me suis donc résolue à vous parler non de la douleur de la perte de mon papa chéri (objet initial de ce texte) mais du bonheur de l’avoir connu. En effet, “Papa est parti comme il l’a voulu”.

Continue reading “Papa est parti, comme il l’a voulu”