La musique urbaine, une maladie qui empire

Ok, Lundi, je consacrais un article dans cet espace à une possible évolution négative de la musique urbaine Camerounaise. Ce billet avait été inspiré par un certain artiste (je ne cite même plus son nom, il y a quoi?) qui loin d’être représentatif à mon sens de l’espace urbain, y prenait au minimum un certain espace depuis quelques mois.

Suite à la publication de ce billet, j’ai été intégrée à plusieurs conversations, notamment ce matin, avec Will Fonkam du Petit Ecolier et Atome C, critique musical ici. Toutefois, je reste insatisfaite et à la limite, déçue de certains des avis qui fleurissent sur le mal de ce que je n’ai plus peur d’appeler une certaine médiocrité musicale. Continue reading “La musique urbaine, une maladie qui empire”

musique-urbaine

La musique urbaine, cette grande malade

Il y a quelques jours, plus précisément Samedi soir, je suis tombée sur mon fil Twitter sur des mentions de Maahlox Le Vibeur. Les différents Tweets évoquaient son dernier vidéogramme “Tu Montes, Tu Descends”.  Etant habituée aux frasques de Maahlox (auteur du désormais célèbre “Ca sort comme ça sort”, mais aussi des moins célèbres “Arrêtez Brenda” ou encore “La Bière C’est Combien ici”), je n’ai pas particulièrement prêtée attention à ces tweets ni au lien vers la vidéo.

Puis, au hasard de l’inbox Facebook de la page “La Case d’Anna” (ne vous impatientez pas, j’y arrive), je reçois un message d’un autre artiste, désireux de me voir assurer dans ces colonnes la promo de sa nouvelle chanson “Chien Méchant”. A la lecture de son communiqué de presse, ou plutôt en visitant son profil, je clique sur un lien d’une revue plutôt élogieuse de ce titre mais aussi et surtout d’une critique assassine et violente du single de Maahlox sus-cité.

Ma curiosité ainsi piquée, je n’hésite pas à cliquer sur le lien YouTube de cette vidéo. Une piscine, beaucoup de filles en forme, du twerk et un texte assez cru pour qui comprend l’argot camerounais. L’artiste parle en mots faciles, de sexe, d’argent et de facilité pour ne dire que cela. Donc, pour revenir à la critique assasine et violente qui a attiré mon attention… Continue reading “La musique urbaine, cette grande malade”

Black-Live-Matters-Anger

Is being black becoming that scary?

Yesterday, I wrote a post on the fact that Black Live did matter and most importantly that it should matter for black people all around the world. I just had the feeling it was not clear enough: Black Live Matters and UNITY is critical

Black-Lives-Matter
Black Lives So Matter. Credits: Abagond.wordpress.com

I am appalled when going through my News Feeds on Facebook. Indeed, I  can see that  most people mentioning or commenting the AltonSterling’s case are either living in the United States or in Europe. Is it to say, Africans don’t care about what happens to their fellow black man in another country? That is one aspect.

The other aspect, is really since when being a black man became so scary? I have friends living in the United States since years and I can’t feel anything but fear now. Yes, I am afraid, one day, one of those names, one of those useless victims of cobs racism, one of these victims will be a friend of mine.  Continue reading “Is being black becoming that scary?”

black-life-matters

Just a reminder, Black Lives Matter

Hi (yeah for once I say hi), fellow readers. Consider this post as an open letter to all black people around the world. This is the voice of a young black woman telling her fellow black people all around the world: we need to stop the bullshit. Black life does matters and it starts with us.  Continue reading “Just a reminder, Black Lives Matter”

Une affaire de nègreries

#Nègreries, c’est vraiment une affaire. En fait, c’est une affaire très sérieuse. Lors d’une conversation, il y a un ou deux ans avec une amie chère, Tootoone, j’ai découvert le terme #Nègreries et depuis, il est rentré dans mon vocabulaire (quoique pour le coup, ça fait un moment que je ne l’ai pas utilisé).

#Nègreries, ne le cherchez pas dans Le Larousse, ce n’est pas certain que vous l’y trouverez. #Nègreries pourrait vouloir dire “choses de nègres” tout simplement. Continue reading “Une affaire de nègreries”