gabon-2016

Des enjeux citoyens de l’alternance en Afrique #gabon2016

J’ai beaucoup entendu ces jours-ci, le besoin de nos peuples de “changement à tout prix”. J’ai entendu qu’il n’était pas important qu’un candidat ait un programme, soit prêt à nous donner autre chose de concret. Il était suffisant qu’il soit une nouvelle face, une nouvelle tête. On a essayé de me convaincre que c’était suffisant, et que la volonté de faire ce choix là (une autre tête au lieu d’une autre vie assurée), était normale, et était le premier pas avant qu’un jour les citoyens chez nous en Afrique, s’intéressent au programme.
Pour moi, on ne m’enlèvera pas que c’est accepter d’être manipulé. Pour moi on ne m’enlèvera pas qu’on restera dans des logiques claniques (consciemment ou inconsciemment). Pour moi, on ne m’enlèvera pas que des êtres humains demeureront des pantins sans conséquence.
Et qu’on ne me dise pas que je ne peux pas comprendre. Depuis ma naissance, je vois la même tête. Depuis ma naissance, je vois la société transformée pour le pire, petit à petit, des mentalités, la déliquescence, le manque de développement soutenu, la réussite pour une minorité et pas pour la masse.

Continue reading “Des enjeux citoyens de l’alternance en Afrique #gabon2016”

elections-gabon

Gabon, mon amour de voisin

Lettre imaginaire à ce voisin si proche et pourtant si lointain.

Gabon, mon amour de voisin.

Voilà des semaines qu’une certaine campagne électorale battait son plein dans ton pays.

Voilà des semaines que tu étais devenu subitement le centre d’intérêt du monde et d’une certaine frange de la population africaine en particulier.

Cher voisin, voilà des jours que mes concitoyens, tes chers voisins avaient décidé que subitement ton sort les inquiétait. Voilà des jours qu’ils pretendent t’aimer plus que tes propres enfants et ne pouvaient s’empêcher de faire entendre leurs voix assassines sur les réseaux sociaux.

Pour cette raison mon cher voisin, parce que je n’aime pas les polémiques soi-disant africanistes, parce que je pense que le destin d’un peuple appartient avant tout à celui-ci, je m’étais promis de me taire. J’avais prévu de rester silencieuse jusqu’à la publication des résultats de tes chères élections.

Et jusque-là,  j’avais même prévu de rester silencieuse en dépit de ces résultats. En effet, je ne voulais pas prendre part à cette frénésie d’amour, de passion, d’inquiétude désormais manifestée pour un voisin auquel on ne s’intéresse pas beaucoup en temps normal.

Mais la vie n’est pas ainsi, pauvre Gabon. Dans la vie, on ne choisit pas toujours ses actes.

Mais la vie n’est pas ainsi, pauvre Gabon. Dans la vie, on ne choisit pas toujours ses actes. Dans la vie, parfois les circonstances font les choix à notre place. Ainsi, les évènements qui ont suivi la proclamation des résultats de l’élection présidentielle, ces évènements ont fait le choix à ma place. J’ai ainsi décidé de t’écrire.

Continue reading “Gabon, mon amour de voisin”

Revolution- industrielle

Manuel de révolution économique à l’usage des PPTE

PPTE, pays pauvre très endetté. Endetté par qui? Endetté par l’argent prêté par tous les bailleurs de fonds, en l’occurence les pays élevés très avancés (PETA, je créé mon acronyme ou bien?).

Les PETA se targuent donc d’être gentils et de vouloir apprendre aux PPTE, l’art du développement. Lorsque ces PPTE font semblant d’avancer un peu, ils deviennent “pays émergents”. Et lorsqu’on est pays émergent, on le reste éternellement.

Alors, je me suis interrogée sur le succès des PETA et tout particulièrement sur celui des plus grands que sont les anciens colonisateurs Royaume-Uni et France, ainsi que les colonisés libérés que sont les Etats-Unis d’Amérique.

Comment sont-ils devenus des PETA? Qu’est-ce qui fait leur succès ? Proposition de manuel: Continue reading “Manuel de révolution économique à l’usage des PPTE”

l+hopital+qui+se+fout+de+la+charite

Lorsque l’hôpital Occident se fout du charitable monde

Vous avez souvent dû entendre l’expression c’est l’hôpital qui se fout de la charité ? Eh bien regardez notre monde, on est en plein dedans.

Il était une fois un monde où de nombreuses civilisations vivaient plus ou moins en bonne intelligence. Plutôt, elles ne se fréquentaient pas, vivant en autarcie, séparées par les océans. Que ce soit l’Empire chinois, le monde arabe, l’Égypte ancienne, les civilisations amérindiennes, les uns et les autres vivaient chez eux.

Le monde européen, et notamment les civilisations grecques et romaines dans un premier temps, ne surent jamais se satisfaire d’eux-mêmes, découvrir, conquérir, assujettir, tels étaient leur leitmotiv. L’Empire romain devint vite l’un des plus immenses au monde.

Avec leurs invasions, ils importaient toujours leurs croyances, leurs modes de vie, écrasant toute résistance (l’Égypte et la Gaule en ont fait l’expérience), ayant vite compris que conquérir l’autre passe aussi par l’anéantir idéologiquement et spirituellement. Continue reading “Lorsque l’hôpital Occident se fout du charitable monde”

Nicolas -Sarkozy

Politicien ou la nouvelle skyzophrénie

En introduction, je tiens à présenter mes plates excuses aux personnes atteintes du redoutable mal qu’est la skysophrénie. C’est une maladie de l’être, parfois une conséquence sévère de la dépression et en aucun cas, elle ne saurait être sujet de rires et de moqueries. 

L’association faite avec le monde de la politique est avant tout satire de nos sociétés et jamais au grand jamais, outil de raillerie.

D’autre part, je tiens aussi à souligner que je garde depuis bien lontemps un certain intérêt pour la politique et les politiciens. Ces bonhommes m’ont toujours amusée, depuis toute petite. En effet, même mon coeur d’enfant sentait en eux, cet art consommé pour la manipulation, la désinformation, et le banditisme en col blanc. J’ai perdu très tôt mes illusions de ce monde parfait, et je suppose que c’est dû à un intérêt trop précoce pour l’histoire.

Eh oui l’histoire du monde est bien souvent un triste recommencement. Les tactiques abjectes des uns pour garder le pouvoir ou le récupérer, trouvent bien souvent leurs origines dans les subterfuges bien huilés par les autres depuis des siècles.  Continue reading “Politicien ou la nouvelle skyzophrénie”