Je m’aime c’est le plus important

Tic Tac Tic Tac. Le mois de Mars s’en est enfin allé. Il s’en est allé avec son lot de peines, de douleurs d’incertitudes, de remise en question, d’abandon.

Tic Tac Tic Tac. Le mois de Mars s’en est allé et je vis encore, je vis toujours, je vis assurément. Le mois de Mars s’en est allé et j’ai dit ” je t’aime”, on m’a dit “je t’aime aussi” et je suis célibataire.

Tic Tac Tic Tac, le mois de Mars s’en va et j’ai envie de vous raconter une histoire.

Continue reading “Je m’aime c’est le plus important”

Advertisements

Ça ne va pas et je ne sais pas pourquoi

Oui, ça ne va pas, et ça devrait pourtant aller. J’ai de nombreuses raisons en cette vie, d’être heureuse, reconnaissante et surtout pleine d’espoir mais ça ne va pas et je devais l’écrire.

Ça ira sûrement mieux dans une heure, demain ou même dans cinq minutes. J’arriverai sûrement par la méditation, la volonté, la patience à vider mon esprit des quelques pensées négatives qui me bloquent mais là ça ne va pas.

Continue reading “Ça ne va pas et je ne sais pas pourquoi”

Papa est parti, comme il l’a voulu

A chaque fois que je porte des douleurs et je me décide à écrire ici, je relis un de mes plus récents articles.

Ce matin, je n’ai pas échappé à la règle. Déterminée à vous parler de mes peines, je suis donc tombée sur cet article intitulé : “Au jeu de la vie, il n’y a que des gagnants”.

A le relire, je me suis donc résolue à vous parler non de la douleur de la perte de mon papa chéri (objet initial de ce texte) mais du bonheur de l’avoir connu. En effet, “Papa est parti comme il l’a voulu”.

Continue reading “Papa est parti, comme il l’a voulu”

Apprenez à vous taire

La vie quand on devient adulte, c’est une série d’apprentissages journaliers qui souvent sonnent comme des petites gifles. En voici un : taisez-vous. Quand j’étais enfant, et je découvrais par hasard en me réveillant en pleine nuit que mes parents avaient eu une de leur énième dispute, je faisais mon analyse mentale et je me rendormais simplement. Je n’en parlais jamais, ni à la nourrice, … Continue reading Apprenez à vous taire

Avant la paix, il y a eu la guerre

Avant de m’aimer, je me suis détestée.

Avant de m’apprécier, je me suis rabaissée. Avant de pouvoir partager, j’ai ressenti de la colère, du désespoir et j’ai surtout cru que je n’y arriverais jamais.

Continue reading “Avant la paix, il y a eu la guerre”