Anne-Kedi-Siade-Entrepreneur

One Year Ago, I became an entrepeneur..

One year ago, on the 14th of December, I decided to become an entrepreneur. After six years of work and passion  (the sexy word) in one of Cameroon’s biggest FMCG, I quit. During six years, I had worked on nurturing epic brands, I had learnt great life lessons, built some strong  friendships and felt I was ready to move on. It was a Monday, I woke up with a feeling of intense peace and renewed ambition.

Twelve months after, I feel privileged.I am privileged for the lessons, privileged for the additional experience, privileged for the hurdles

Twelve months after, I feel privileged. I am privileged for the lessons, privileged for the additional experience, privileged for the hurdles. One year as an entrepreneur and one year in the family business. Looking at it now, it was a quite crazy challenge: five months- pregnant, taking on two new jobs, one in a field where I had only limited expertise (custom broker and forwarding agent) and another where though I had the technical skills, I needed to manage everything (marketing consulting). Sexy, challenging on paper. In real life, essentially challenging. Below, five business tips learnt from this epic year: Continue reading “One Year Ago, I became an entrepeneur..”

De la liberté d’être à son compte

Il y a bientôt six mois, je célébrais mes derniers jours dans la posture d’employé. Il y a bientôt six mois, je changeais de statut, quittant celui de salarié pour celui de “chef d’entreprise” ou du moins-ce “co-gérante”. Ce choix je l’avais fait par conviction, convaincu qu’il était temps pour moi de changer non seulement de carrière mais aussi et surtout de mode de vie.

En effet, pour moi au-delà des difficultés et contraintes inhérentes au statut d’entrepreneur, être à son compte a toujours voulu dire être maître de son emploi du temps. J’ai eu pour exemple ma mère (oui j’en parle souvent), qui a toujours travaillé à son compte et qui a donc toujours pu être là pour nous dans les moments importants, sans avoir à gérer les particularités de l’emploi du temps d’un chef, ou d’une équipe. Continue reading “De la liberté d’être à son compte”

Entrepreneuriat, ce n’est pas une mode

Mes chers lecteurs,

Nous sommes Lundi. La semaine commence, c’est l’occasion d’être un peu sérieux. On va parler d’un sujet professionnel (dirons-nous) et surtout d’un sujet qui a le vent en poupe au Cameroun: l’entrepreneuriat.

Au collège, j’ai écrit mes premières rédactions et on nous invitait toujours à définir les mots-clefs. Selon Wikipedia, l’entrepreneuriat est “l’action de créer de la richesse et/ou de l’emploi par la création ou la reprise d’une entreprise. Les formes d’entrepreneuriat varient selon le type d’organisation qui est mis en place. L’entrepreneuriat peut créer des emplois.” En somme, le focus est placé sur la création de richesses et non sur le domaine d’activité (le numérique étant à la mode). Continue reading “Entrepreneuriat, ce n’est pas une mode”

entrepreneur

Entrepreneur, nous y voilà

Entrepreneur, je l’ai longtemps rêvé, j’en ai souvent parlé, j’ai tant hésité et désormais nous y voilà.

Depuis le 14 Janvier 2016, je suis officiellement, à mon compte, et j’ai plongé dans le monde très dur bien que très sexy de nos jours de l’entrepreneur.

Le saut est si massif, que j’ai décidé de partager avec vous dans une toute nouvelle rubrique, mon évolution dans ce monde, mon parcours, mes réussites (je l’espère), mes échecs, mon expérience en somme. Je le fais, car je pense qu’en Afrique, cela reste un tabou. Devenir entrepreneur, ça commence un peu à être à la mode mais c’est toujours signe de risque insensé. Entrepreneur, ça suppose parfois de se mettre à dos beaucoup de gens. Entrepreneur c’est tout sauf facile. Entrepreneur c’est une aventure et ne dit-on pas que plus on est de fous, plus on rit, alors riez avec moi.  Continue reading “Entrepreneur, nous y voilà”