Ce que mes cheveux ne disent pas de moi


Il y aurait des coiffures qui renvoient le signal que vous êtes célibataire. Il y en a d’autres qui donneraient envie de vous faire l’amour et signalent que vous voulez faire de même. Il y aurait d’autres coiffures qui nous classent dans la case « sainte nitouche ». Mais surtout, il y a autant de coiffures que de femmes, que de moments dans nos vies, et que d’émotions vécues.

La chanteuse India Arie l’avait résumé par la phrase « I am not my hair », traduit en français par « Je ne suis pas mes cheveux ». Je viens de regarder un film qui remet un tant soit peu ce débat sur la table, et je suis heureuse de pouvoir partager les réflexions que cela m’a inspiré. Le titre du film est « Nappily Ever After », et est une justification du fait que je m’efforce quand même de consommer mon abonnement Netflix (Sourire).

Je viens donc de terminer ce film d’une heure trente minutes qui raconte le parcours d’une jeune trentenaire en pleine crise d’identité. Comme on le constate parfois dans la manière dont les films commencent, la piqûre est due à une rupture. Si je dois dire que je regrette un peu le côté « cliché » et « raccourci facile » de ce parti pris, je dois quand même reconnaître que le réalisateur et le scénariste ont fait un beau boulot pour sortir des sentiers battus.

Ce film m’a permis de remettre en question pour moi-même le rapport que j’ai avec mes cheveux et que beaucoup d’entre nous avons. En effet, nous souhaitons souvent utiliser nos cheveux (consciemment ou inconsciemment) pour signaler notre présence au monde. Notre coiffure définit ainsi l’étape de nos vies que nous prenons et marque la volonté que nous avons d’affirmer notre identité propre. Je mentirai si je dirais que cela n’a pas été le cas pour moi et surtout cette année.

Comme je le mentionnais dans un article sur l’affirmation de soi, il y a quelques mois, j’ai fait le choix inhabituel de nos jours, de repasser à des cheveux de type plus ou moins défrisés. En réalité ce n’est pas exactement le cas. Je leur ai permis d’être plus droits, tout en gardant leur volume (qui est super important pour moi). Je venais de passer plus de quatre ans, naturelle 100% et je m’étais persuadée que c’était ce que j’aimais le plus. Or, je n’étais pas toujours totalement fan de la femme dans le visage, et surtout, avoir un résultat satisfaisant était loin d’être facile. Je devais investir en temps, en énergie et en argent et cela ne me convenait pas plus que cela. Lorsque j’essayais par exemple de me tresser toute seule, je n’arrivais jamais à comprendre pourquoi je n’avais pas les mêmes résultats que les filles de YOUTUBE, tout en essayant au maximum.

Je me rendais donc compte que vouloir à tout prix être la femme aux cheveux naturels, me faisait sortir de qui j’étais réellement. Je n’étais pas cette femme-là et mes cheveux s’appréciaient en ayant une autre forme. Cette forme là ce n’était pas le cheveu hyper défrisé parce que je ne supporte pas l’effet plat et sans volume. J’ai donc trouvé depuis près d’un an le juste milieu. J’ai recours à un traitement du type défrisant allégé (texturiser en anglais) deux fois par an, et le reste du temps, je profite de ma chevelure.

Mieux définir ce à quoi je voulais que mes cheveux ressemblent m’a aussi permis de mieux réfléchir à ce que je voulais porter,  comment je voulais le porter et quelles types de matières, de textures me semblaient plus indiquées.

Pendant 1h30, j’ai donc apprécié regarder une femme qui était elle aussi en train de se révéler. Elle teste plusieurs types de coiffure jusqu’à trouver celle qui lui va, et le film est superbement structuré à ceci près que chaque nouvelle coiffure correspond à une partie du film, une étape, une réflexion. C’est le film du parcours de Violet vers elle-même et ce parcours passe aussi par des changements professionnels et bien sûr amoureux.

Sans dévoiler la fin du film, Violet Jones a pu en décidant de remettre en question les choix établis depuis son enfance par sa mère, en choisissant de vivre pour elle-même et non par transposition, Violet apparaît plus épanouie. Et surtout pour nous les femmes qui nous poserions la question : elle est encore plus attirante.

En effet l’une des autres leçons que j’ai retenu de ce film et qui s’apparente à une leçon personnelle de l’année 2019, ce qui attire c’est bien la beauté intérieure. Notre âme parle au monde et définit comment le monde nous perçoit. Lorsque nous sommes au niveau Zéro, le monde nous perçoit tel quel et nous semblons parfois subir les évènements, la vie et nos interactions. Cependant, au fur à mesure que nous grandissons vers l’acceptation de soi, et la connaissance parfaite de nous-mêmes, nous parlons à l’univers et ce dernier nous répond plus vite.

Ces processus peuvent durer une semaine, un mois ou des années, mais il est nécessaire de les réaliser pour une certaine plénitude. Ça peut passer par les cheveux, mais plus plausiblement, nos cheveux ne refléteront que précisément ce qui se passe à l’intérieur. De même que notre tenue vestimentaire, nos propos ou nos humeurs : tout se passe dans l’esprit.

Je vous recommande donc vivement le film « Nappily Ever After ». Juste un clic pour le retrouver sur Netflix, et pour ceux qui veulent un avant-goût, je vous remets la bande-annonce juste ici. D’autre part, vous pouvez à défaut de regarder le film, retrouver le livre dont il est issu, écrit par  Trisha R. Tomas et intitulé de la même manière.

Un deuxième jour à la suite, petit pari pour moi-même, on verra jusqu’où je tiendrai, mais pour dire vrai, ça fait trop plaisir d’écrire par ici. Mon cerveau se sent plus léger. Et vous ? Comment vous sentez-vous avec vos cheveux ?

Continuons la discussion sans chichis, plus on est de fous, plus on rit. Sourire.

Love, Anna

What do you think? Let us know...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s